Pérou

La Vallée Sacrée des Incas

Lors de notre passage à Cusco, nous avons passé une journée complète à sillonner la Vallée Sacrée des Incas, qui se situe aux alentours de la ville.

Cet endroit possède un grand nombre de sites archéologiques. En une journée, impossible de tout voir, nous nous sommes donc rendus aux 5 principaux endroits (qui sont à nos yeux magnifiques, mais qui sont forcément les plus touristiques).

Par manque de temps, nous avons choisi de faire la découverte de ces lieux emblématiques avec une agence, pour ainsi ne pas perdre de temps dans les transports publics, car ces 5 endroits ne sont pas forcément à coté les uns des des autres. Si tu envisages ici de tout faire par toi même, sache qu’en une seule journée, tu n’auras jamais le temps de passer par ces 5 sites. Il te faudra ici minimum 2 jours.

Pour être honnêtes, même si tu optes pour la formule « agence » comme nous l’avons fait, nous te conseillons vraiment de faire la découverte de ces 5 sites en 2 jours, pour la simple et bonne raison qu’en une journée, tout se fait au pas de course. Ici comme nous avons privilégié deux treks (un de 4 jours : le Santa Cruz et un de 5 jours : le Salkantay), nous manquions de temps, c’est donc pour cette raison que nous avons sélectionné la formule à la journée (d’ailleurs peu d’agences proposent ce tour en un jour). Nous étions au courant que cette formule n’était pas optimale et que nous allions courir, mais pas le choix, car nous voulions impérativement passer par ces 5 endroits.

Nous avons donc réservé avec l’agence Mundo Mapy, qui au final nous a envoyé dans un groupe d’une autre agence : Cusco Illary Tour. Nous ne recommandons pas Mundo Mappy car nous avons un peu été obligé de leur courir après pour avoir les informations du départ pour cette excursion. Ils n’ont de plus pas vraiment de bureau, donc pour les joindre, il n’y a que le téléphone et ces derniers n’étaient pas très réactifs à nos appels (puis comme nous avions payé la totalité de la sortie via Paypal avant notre départ au Pérou, l’agence avait déjà l’argent en poche, sans doute pour cela qu’ils ne courent pas après leurs clients par la suite). Concernant l’agence Cusco Illary Tour, ou nous avons été finalement envoyé, tout s’est ici très bien déroulé : guide très sympa, buffet du midi copieux et très bon. A savoir cependant que nous étions dans un mini bus privé avec 30 autres personnes, ne t’attends pas donc ici à être en petit comité.

Au niveau du prix, nous avons payé 25$ chacun pour la journée avec déjeuner inclue. A cette somme nous avons du rajouter le fameux « boleto turistico » que l’on peut acheter directement à l’entrée de chaque site. Pour les 5 endroits ci-dessous nous avons payé un total de S/ 80 chacun (soit environ 20€).

 

 

Notre journée s’est donc déroulée de la façon suivante :

1ère visite : Chinchero

2ème visite : Les terrasses agricoles de Moray

3ème visite: Les salines de Maras

Pause buffet dans un restaurant situé dans la vallée d’Urubamba

4ème visite : La forteresse d’Ollantaytambo

5ème et dernière visite : la cité de Pisac

 

1ère visite Chinchero

D’après les dires, ce village aurait été le lieu de repos de l’inca Tupac Yupanqui. On y trouve un petit site archéologique composé de quelques terrasses agricoles mais c’est surtout pour l’art du textile artisanale que l’on vient jusqu’ici. Les méthodes traditionnelles de tissages sont apprises aux femmes dés l’âge de 6ans. Les hommes quant à eux, s’occupent de l’agriculture.

Nous avons donc été chez une famille pour découvrir les tissages que les femmes réalisent à partir de laine d’alpagas et de lamas, mais aussi pour apprendre comment elles colorent la laine, à base d’éléments naturels. Nous nous sommes rendus compte qu’il est vraiment très facile ici de créer de la couleur : le rouge est par exemple réalisé avec la feuille de cochenille (les femmes créent même des rouges à lèvre avec cette dernière), le violet provient d’une espèce de maïs qui porte cette couleur etc

Nous nous sommes baladés par la suite dans le petit marché mis en place par la famille lorsqu’elle reçoit des touristes. Ici cependant, attention aux prix, certains te diront que tu y trouveras le meilleur rapport qualité prix de la région ce qui à nos yeux est faux, car nous avons retrouvé certains produits dans des boutiques de Cusco à l’identique, et beaucoup moins chères.

Nous avons même pu constater que la famille avait un élevage de cochon d’inde lors de notre passage mais ces derniers ne sont pas destinés à être des animaux de compagnie… Au Pérou le cochon d’inde est un animal très apprécié dans l’assiette ! Mais il est aussi très apprécié sous forme de cadeau lorsque l’on va rendre visite à une famille par exemple.

Nous aurions aimé par la suite nous balader un peu dans le village afin d’atteindre le site archéologique, mais nous n’avions pas plus de temps sur place. Chinchero reste cependant l’arrêt qui nous a le moins charmé au cours de cette journée. A nos yeux ce n’est pas vraiment un indispensable.

2ème visites :
Les terrasses agricoles de Moray

Un site relativement intriguant, suite à la forme des terrasses en  « crop circles ». Ici, il n’y a cependant rien d’extraterrestre vu que ce sont les incas eux même qui ont élaboré cette technique de culture en terrasse.

Les terrasses de Moray étaient en réalité un laboratoire expérimental afin de cultiver différents produits à des températures différentes. De haut de ces terrasses jusqu’au fond, il pouvait y avoir jusqu’à 20°C de différence.

Les incas plantaient donc les produits qui avaient besoin de chaleur pour pousser tout au fond des terrasses et en haut, ils mettaient les produits qui pouvaient supporter la températures et le vent des Andes. Une méthode très bien pensée ! 

Nous avons beaucoup aimé cet endroit et la route pour y arriver est grandiose. Cependant, on y fait très vite le tour, ici nous n’avons pas manqué de temps.

3ème visites : Les salines de Maras

Sans aucun doute l’arrêt que nous attendions le plus ! Et nous n’avons vraiment pas été déçu tant ce site est grandiose ! C’est notre coup de cœur de la Vallée Sacrée, parmi les 5 sites que nous avons vu !

Cet endroit était utilisé à l’époque pré-incas pour extraire le sel par évaporation suite aux sources d’eaux salées qui se trouvent à cet endroit.

Au total il y a plus de 3000 bassins et 600 familles qui travaillent à en ce lieu. La récolte du sel s’effectue à la main, ici aucune machine ce qui représente un travail titanesque. Il fait de plus très chaud au sein des salines, ce qui rajoute une grosse difficulté dans le travail des locaux.

Aujourd’hui, le sel de Maras approvisionne une grande partie des pays d’Asie.

Le site est cependant très touristique de part sa beauté, difficile d’y faire une photo sans personne dessus.

Pause déjeuner dans la vallée d'Urubamba

La vallée d’Urubamba est un lieu très charmant que nous avons traversé en mini bus. On y trouve la rivière du même nom qui coule au milieu de magnifiques paysages. Nous avons d’ailleurs déjeuner non loin de cette dernière dans un restaurant très sympa.

4ème visites :
La forteresse d'Ollantaytambo

C’est clairement l’endroit ou nous aurions adoré passer plus de temps car ce magnifique site est le plus grand des 5 que nous avons visité, sans oublier son charmant petit village qui se trouve au pied du site archéologique avec son marché. Pour ceux qui ont le temps, prévoyez au minimum une demi journée, voir une journée complète sur place.

Ollantaytambo est réputé pour sa grande forteresse qui fut à l’époque inca un haut lieu de la résistance contre l’invasion des espagnols, mené par l’inca Manco Capac. La vue depuis là-haut est saisissante  !

C’était, à l’époque, le village le plus important de la Vallée Sacrée des incas, d’une car il se situait au croisement de nombreux chemins incas mais surtout, car il se situe sur la route menant au Machu Picchu, ce qui fait de ce village un point de contrôle par excellence. Sache que c’est d’ailleurs ici que tu pourras prendre le train pour te rendre à Aguas Calientes (village construit uniquement pour les touristes, au pied du Machu Picchu).

Après être grimpés au sommet de la forteresse, ou nous avons découvert que le temple du soleil ne fut pas terminé suite à l’invasion des espagnols, nous n’aurons malheureusement pas le temps de faire la balade Pinkullyuna qui offre une magnifique vue sur le village et les alentours, ni de visiter le petit village.

5ème visites : La cité de Pisac

Il nous a bien fallu près de 2h de route pour rejoindre Pisac depuis Ollantaytambo et autant dire que nous avons été plus que charmé par ce village incas, ou régnait lors de notre passage, une grande tranquillité (car fin de journée).

Pisac est l’endroit ou vivait la noblesse incas mais aussi plusieurs religieux. On retrouve ici des maisons typiques de l’époque en toit de chaume (inhabitées de nos jours), mais aussi de nombreuses terrasses agricoles.

C’est d’ailleurs ici que l’on peut observer le plus grand cimetière incas d’Amérique du sud ! Ce dernier se situe à flanc d’une falaise gigantesque ! C’est sur les grottes de la paroi verticale de la falaises que les incas étaient enterrés, pour ainsi rendre leurs corps à la « Pachamama » (la mère nature). La verticalité étaient pour eux un élément important pour ainsi tendre vers le ciel. Les incas croyait en la réincarnation, alors les défunts étaient positionnés en forme de fœtus dans leurs tombes (car un fœtus est synonyme de vie). Les membres de la famille y déposaient également des offrandes et plus la personne était importante, plus les offrandes étaient conséquentes.

Malheureusement de nos jours, il ne reste plus que des tombes vides, car lors de l’invasion des espagnols, ces derniers pillèrent et détruire tout… Soit plus de 3000 tombes !

Les tombes = les petits trous noir sur la falaise

Fin de journée

Après un départ à 7h du matin, nous étions de retour à Cusco aux alentours de 19h. Nous avons adoré notre visite de la Vallée Sacrée, qui à nos yeux reste un incontournable lorsque l’on vient dans la région de Cusco.

Même si nous avons tout fait au pas de course, nous avons appris pas mal de choses sur la vie des Incas et ne regrettons pas de l’avoir finalement fait ainsi. On va dire que ça dépanne bien lorsque l’on a peu de temps 😉 Notre seul gros regret a été le passage éclair à Ollantaytambo (mais bien entendu, en sélectionnant cette formule à la journée, nous savions d’avance que nous ne nous éterniserions pas à cet endroit).

Autres articles à découvrir :

2 réflexions au sujet de « La Vallée Sacrée des Incas »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.