Iles Canaries

Randonner à Lanzarote

 

Si tu aimes marcher et voir des paysages surprenants, alors cette île est faite pour toi car elle propose un nombre incalculable de randonnée.

Avant de te lancer, nous te conseillons vivement de télécharger sur ton téléphone l’application « Maps.Me » car une fois sur le terrain, les panneaux d’indication peuvent être incomplets voir même inexistants. Cette application nous a vraiment bien aidé par moment et le must, c’est qu’une fois que tu auras téléchargé gratuitement la carte de Lanzarote sur ton téléphone, tu pourras la consulter sans te connecter à internet. L’idéal quand on est à l’étranger!

Nous te recommandons également d’acheter cette carte que tu trouveras sur Amazon au prix de 11€. Bien qu’elle ne soit disponible qu’en anglais, elle te permettra d’y voir plus claire, notamment pour trouver les différents parkings ou débutent telles ou telles randonnées.

A savoir également qu’il est strictement interdit de faire des randonnée dans le Parc National de Timanfaya (afin de préserver l’environnement) à l’inverse du Parc Naturel des Volcans qui se situe juste à coté et qui lui les autorisent. Pour visiter le Parc National de Timanfaya, tu trouveras toutes les explications dans notre article ici.

 

Le Parc National de Timanfaya est encadré en violet

Le Parc Naturel des Volcans correspond à toute la zone verte à coté

 

Voici, à présent, les 5 randonnées que nous avons fait au cours de notre semaine à Lanzarote :

 

Ascension de du volcan Caldera Blanca, dans le Parc Naturel des Volcans (situer sur une carte ici)

 

A nos yeux, il s’agit de LA randonnée à ne pas louper ! Compte environ 3h – 3h30 pour faire les 6km A/R avec un dénivelé positif de 300m pour arriver au sommet de ce volcan emblématique du centre de l’île! Le niveau reste dans l’ensemble facile, la montée du volcan n’a rien de bien méchant (nous avons même vu des gens la faire avec un porte bébé dans le dos).

 

Il y a deux parking pour débuter cette randonnée :

 

 

  • Le petit parking au début du chemin de randonnée qui se situe sur la droite sur la LZ67, juste à la sortie du village de Macha Blanca. Si tu arrives du Parc National de Timanfaya, il sera sur ta gauche, juste avant l’entrée du village. La route qui mène à ce parking est une piste en terre, elle apparait parfaitement sur Maps.Me

 

Lequel de ces deux parking choisir? Le fait de débuter à la chapelle te rallongera un peu car il te faudra traverser une partie du village (sans grand intérêt à nos yeux) avant d’arriver sur le début du chemin de randonnée. Tu auras cependant plus de chance de trouver une place ici, surtout si tu es sur l’île lors de la haute saison. Nous concernant, nous nous sommes garés sur l’autre parking, la piste reste relativement en bon état (faut dire qu’il y a pas mal de passage) par contre ce dernier est minuscule, il ne peut accueillir qu’une bonne dizaine de voiture et cela peut s’avérer compliqué pour faire demi-tour car la piste est très étroite… Attention donc aux jours d’affluence!

 

Vue au début de la randonnée depuis le petit parking

 

Depuis ce parking on aperçoit au loin un premier volcan qui est la « Caldereta », la « Caldera Blanca » se situe juste derrière à gauce. La randonnée commence par un sentier qui se faufile en zigzaguant dans un immense champ de lave pétrifié. Ici, à part quelques lézards vous ne trouverez aucun signe de vie, le paysage est assez surprenant!

 

 

Sur la photo ci-dessous la Caldereta est juste en face, la Caldera Blanca est derrière

 

Le chemin se sépare ensuite en deux : à gauche pour rejoindre la Caldereta (en entrant directement dans son cratère sans avoir besoin de grimper car ce dernier est ouvert), à droite pour aller en direction du volcan Caldera Blanca, que l’on commence à apercevoir et qui est beaucoup plus imposant que son voisin. Ici, le sentier est mal indiqué car à aucun moment sur les panneaux on ne trouve les mots « Caldera Blanca ». Nous nous sommes demandés un bon moment lequel des deux volcans était le bon (et un couple français que nous avons croisé sur place était comme nous).

 

Au croisement entre la Caldereta et la Caldera Blanca

 

Cratère de la Caldereta

 

On continue vers la Caldera Blanca, juste en face

 

En continuant, du coté de la Caldera Blanca, apparait un autre panneau avec toujours aucune indication sur notre Caldera Blanca. Ici, il faut prendre à gauche et suivre le sentier qui par endroit se distingue à peine afin de commencer l’ascension qui part à droite quelques dizaines de mètres plus loin. La montée s’effectue alors en diagonale et non à la verticale, ce qui la rend beaucoup plus simple et moins fatigante.

 

Un petit schéma pour y voir plus clair

 

La montée offre de magnifiques paysages et une fois en faut, l’immensité et la profondeur du cratère sont réellement impressionnants! Il est tout à fait possible de faire le tour du cratère à pied, d’ailleurs si tu veux aller au point le plus haut il te faudra marcher une petite heure. C’est à cet endroit que nous avons fait notre pause pique nique et même si le vent soufflait beaucoup, le panorama avec la mer en fond était vraiment grandiose! Une randonnée à faire de préférence sous le soleil, car les couleurs ressortent mieux.

 

En pleine montée, au milieu de la roche craquelée

 

Plus on monte et plus c’est beau!

 

Vue depuis le sommet le moins haut, au fond on aperçoit le village de Macha Blanca

 

On contourne le cratère pour aller au sommet le plus haut

 

Arrivés au sommet le plus haut du cratère (en face du lieu d’arrivée)

 

Cette randonnée a été l’une de nos préférés! Il faut cependant impérativement prévoir des chaussures fermées, une casquette, de la crème solaire et beaucoup d’eau car en route il n’y a pas un coin d’ombre. Avec le vent les coups de soleil s’attrapent beaucoup plus facilement car on ne ressent pas vraiment cette sensation de chaleur étouffante.

 

 

 

Randonnée au bord des falaises de lave, sur la cote ouest

 

Lors de notre passage dans le village d’El Golfo, nous sommes allés nous balader sur la cote ouest en bordure du Parc National de Timanfaya, histoire d’aller admirer les belles falaises de lave. Cette randonnée permet de rejoindre à pied le village d’El Golfo à celui de Tenesar en 6h de marche mais nous concernant nous ne sommes allés que jusqu’à la Playa del Poso, plage de sable noir, à 1h depuis El Golfo (A/R = 2H)

 

 

Nous n’avons pas souhaité la faire en entière, d’une car l’allée / retour prend 12h et de deux, car le paysage reste toujours le même : des falaises de lave pétrifiées sur la mer. On trouvait donc un peu ennuyeux de faire 12h de marche dans ce type de décors. L’allée / retour jusqu’à la Playa del Poso nous a amplement suffit pour trouver de jolies spots.

 

En plein dans le champs de lave pétrifiée (par endroit c’est assez casse-gueule)

 

 

 

 

 

 

 

Randonnée autour du volcan Montana Colorada, dans le Parc Naturel des Volcans (situer sur une carte ici)

 

C’est de loin la randonnée la plus simple que nous ayons faite et elle est parfaitement adaptée pour les enfants! Ici pas d’ascension, juste le tour à pied du volcan qui porte le nom de Montagne Colorée car il est de couleur rouge, ce qui fait un jolie contraste avec la lave noir pétrifiée aux alentours. Le tour à pied dure environ 1h et le sentier est très bien indiqué, impossible de se perdre.

 

 

 

Tu trouveras également un champs de lave avec des gros rochers un peu partout. Ces derniers résultent de l’éruption du volcan au 18ème siècles.

 

 

 

 

Ascension du volcan Monte Corona, dans le nord de l’île (situer sur une carte ici)

 

Vue du volcan depuis la route LZ 201

 

Avant notre départ, nous avions lu a plusieurs reprises sur différents blogs et forums que ce volcan était beaucoup moins spectaculaires que ceux du centre de l’île et que du coup, il ne fallait pas le privilégier. A nos yeux, ces dires sont totalement faux car il fait partie pour nous des endroits à ne pas louper.

La randonnée démarre sur le petit parking de l’église de Yé et à partir de ce point il faut avancer quelques mètres sur la rue « San Francisco Javier » afin d’emprunter le chemin au milieu des vignes qui mène au volcan (clique ici pour avoir un aperçu et clique ici pour voir à quoi ressemble le chemin)

L’ascension dure une heure, le sentier est facile et une fois arrivés autant dire que l’on ne s’attendait pas à trouvé un tel cratère avec cette couleur rouge ! Il est d’ailleurs possible d’y descendre mais attention à la remontée, car ça glisse beaucoup (la pente est très raide). Max s’y est aventuré et c’était assez sport!

 

 

Max remonte de l’intérieur du cratère

 

 

Ici difficile de faire le tour du cratère car ce dernier n’est pas du tout homogène (ça grimpe très haut par endroit avec un dénivelé des plus impressionnants, mieux vaut donc pas tenter l’expérience) Il est cependant possible de grimper sur les cotés droite ou gauche lorsque tu arriveras face au cratère après la rando. Ici nous avons fait le coté gauche et avec le levé du soleil et la mer au loin, le décors était splendide! Par contre cet endroit est très venté, attention donc à ne pas perdre l’équilibre une fois en haut!

 

 

On grimpe sur le cratère du coté gauche

 

Arrivés au sommet on découvre un autre petit cratère sur le coté avec beaucoup plus de végétation

 

Au total, nous sommes restés 3h autour de ce volcan : 1h allée, 1h retour et 1h à explorer les lieux autour du cratère. Nous recommandons vraiment ce lieu, à faire de préférence tôt le matin (avant que les groupes de touristes arrivent). Nous étions arrivés sur le parking de l’église à 8h et lors de la randonnée nous étions on ne peut plus seuls. Pour avoir cependant la lumière du soleil dans le cratère, mieux vaut faire cette randonnée en milieu de journée.

 

 

 

Randonnée los Ajaches, au sud est de l’île

 

Une randonnée souvent oubliée et c’est bien dommage car cette dernière permet d’avoir une belle vision de la cote sud-est de l’île qui reste la plus sauvage de Lanzarote.

 

 

Cette dernière est cependant très longue : 20km en 5h30! Mais le niveau reste relativement facile. Il y a un peu de dénivelé par endroit mais rien de bien méchant. Le petit soucis concernant cette randonnée c’est qu’il y a un endroit ou tout est très mal indiqué : les chemins partent dans tout les sens, les panneaux sont quasi inexistants, autant dire que c’est à s’y perdre! Règle numéro une pour la faire : télécharge impérativement l’application Maps.Me! Sans cette dernière, on se serait véritablement paumés! D’ailleurs, en cours de route nous nous sommes plantés de route ce qui fait que nous avons rallongé de 4km (oué en faite 20km c’était pas assez pour nous 😛 )

 

Cette randonnée commence sur le parking de l’église de Femés « San Marcial del Rubicon » et se termine à Playa Blanca, elle ne forme donc pas une boucle. Pour revenir au point de départ il y a 10km depuis Playa Blanca, nous avons donc opté pour le taxi et la course nous est revenue à 16€. Il faut savoir que le village de Femés est LE point de départ de nombreuses randonnées, mais à nos yeux, suite aux avis que nous avons eu et à tout ce que nous avons pu lire, celle ci serait la plus belle!

 

Vue sur le village de Femés, au début de la rando

 

Pour trouver le début de la randonnée depuis le parking de l’église, nous avons demandé au restaurant Casa Emiliano car rien n’était indiqué… Une dame qui était entrain de faire le ménage a eu la gentillesse de nous renseigner. N’hésite donc pas à faire de même si tu envisages de faire cette randonnée. D’emblée nous sommes montés sur un des nombreux massif volcanique derrière ce restaurant et une fois en haut, nous nous sommes retrouvés à coté de la maison d’un agriculteur ou de nombreuses chèvres se baladaient en total liberté. A cet endroit se trouve un premier panneau avec quelques indications mais qui ne t’aideront pas vraiment étant donné que le sentier des Ajaches n’apparait pas (chose assez surprenante, car c’est l’une des randonnées principales du coin). Nous avons donc choisi de prendre le chemin qui était devant nous (en même temps à ce stade nous n’avions pas le choix puisque c’était le seul chemin, on se disait donc qu’on improviserait au moment ou les chemins se séparent en plusieurs pistes différents).

 

 

La première partie de cette randonnée est magnifique (bien que ce jour là, le temps était assez menaçant…). Nous nous sommes retrouvés absolument seuls au monde au milieu d’une nature très sauvage avec un dénivelé, qui par endroit était assez impressionnant.

 

 

 

Le chemin est assez étroit et offre de magnifiques vues à flancs de montagnes. Prévoir impérativement ici des chaussures de randonnées. Arrive ensuite le moment ou le chemin se sépare en deux : l’un part vers le haut et l’autre part vers le bas et c’est ici que nous nous sommes plantés car rien n’était indiqué. Nous avons pris celui du haut alors qu’il fallait prendre celui du bas. Une fois enfoncés dans ces massifs montagneux, les chemins partent dans tout les sens, et c’est clairement là que tout se complique. Heureusement Maps.Me nous a bien aidé pour récupérer le bon sentier. Même si nous nous sommes un peu égarés, nous avons adoré cette partie de la rando.

 

 

 

 

On arrive par la suite vers la mer sur la cote est et la c’est tout un parcours en zigzag jusqu’à la pointe sud qui t’attend entre falaises et petites criques sauvages de galets. Ça monte sur les falaises, ça descend vers les criques et ce type de paysage dure ainsi pendant facile 2h (c’est peut être le coin que l’on a trouvé le plus ennuyeux)

 

 

Certaines petites criques sont cependant très jolies, c’est d’ailleurs dans l’une d’elles que nous avons fait note pause pique nique.

 

Arrive ensuite la cote sud jusqu’à Castillo de Aguila et là clairement on en a pris plein la vue! La cote sud-est est absolument grandiose car entre falaises, eau bleu turquoise, plage de sable blanc et le soleil qui était de retour, tout était parfait!

 

 

 

 

 

Vue sur l’île de Fuerteventura

 

 

 

Notre coup cœur va sans hésitation à la fameuse playa Papagayo, la plus belle de l’île de Lanzarote à nos yeux! Quel coup de cœur! Il y a même deux petits « chiringuitos » avec une bien jolie vue pour se désaltérer et manger un bout si le cœur t’en dit (attention ils sont souvent complets aux heures de pointes et cela même en décembre).

 

 

A la fin de la randonnée, une fois de retour à Femés en taxi, nous nous sommes accordés une pause bien méritée au restaurant El Mirador de Femés qui offre une magnifique vue sur le sud de l’île. Au menu : poulpes, salade de choux et les fameuses « papas arrugadas » (petites pommes de terre : spécialité de Lanzarote) et autant dire qu’après cette longue marche ça fit un bien fou!

 

 

Nous avons adoré cette randonnée, même si le passage sur le coté est était à nos yeux un peu ennuyeux (car toujours le même type de paysage pendant 2h), nos coups de coeur reviennent à la cote sud et à toute la première partie qui offrent vraiment de très beaux décors ! Cette randonnée, bien qu’elle soit longue, peut vraiment être réalisée par des personnes débutantes, il suffit de bien aimer marcher et d’accepter de faire quelques montées de temps à autre 🙂

 

 

Tu connais à présent l’ensemble des randonnées que nous avons réalisé sur l’île de Lanzarote, il y en a deux autres qui sont également recommandées :

 

  • L’ascension du volcan el Cuervo qui se situe ici : nous ne l’avons pas fait car nous avions déjà fait la Caldera Blanca, la Montana Colorada, le Monte Corona ainsi que le Parc National de Timanfaya en bus (nous ne voulions pas non plus faire que des volcans). Nous avons eu cependant de bons retours sur cette randonnée qui prendrait 2h A/R et ou le niveau serait assez simple.

 

  • El Camino de los Gracioseros : une randonnée de 3h tout au nord de Lanzarote qui permet de descendre des falaises afin de se rapprocher au plus près de l’île de Graciosa. Nous ne l’avons pas faite car le paysage reste toujours le même au cours des 3h, nous avons juste profité du panorama sur l’île de Graciosa depuis le Mirador del Rio (voir notre article ici)

 

Les trois principales randonnées de l’île de Lanzarote restent à jour : la Caldera Blanca, los Ajaches et El Camino de los Gracioseros. Voici un site qui nous avait aidé à y voir plus clair sur ces dernières, lorsque l’on préparait notre voyage, clique ici. Randonner à Lanzarote est une excellente activité pour profiter pleinement des contrastes de cette île atypique. Il faudrait cependant à nos yeux qu’il y ait une amélioration quant à la signalétique. Cette île possède bien sur beaucoup d’autres randonnées, on croisait souvent des chemins lorsque nous étions en voiture. Les randonnées mentionnées sont cependant celles qui nous avait, lors de notre préparation, le plus tapé dans l’oeil et aujourd’hui nous ne sommes pas déçus de les avoir faites 🙂 Nous espérons que cet article t’aidera si tu dois toi aussi randonner à Lanzarote et si tu remarques d’autres randonnées à ne pas louper une fois sur place, n’hésite pas à partager l’info en commentaire 😉

 

Autres articles à découvrir :

Laisser un commentaire