Finlande

Observation des aurores boréales

 

Voir des aurores boréales a toujours été un grand rêve, et aujourd’hui, grâce à ce voyage en Laponie finlandaise, ce rêve est devenu réalité !

 

Commençons par quelques conseils pour tenter de les observer 🙂

 

-Comme tu le sais, personne ne peut prédire le jour exacte ni l’heure à laquelle elles apparaissent, c’est donc un peu la surprise lorsque tu te rends dans le Grand Nord. Nous concernant, nous avons essayé de mettre toutes les chances de notre coté, en partant une semaine de nouvelle lune. C’est à ce moment que tu auras le plus de chance d’en voir, à condition bien sur que le ciel soi totalement dégagé la nuit. Pour profiter un maximum du spectacle, il faut vraiment qu’il y ait zéro nuage dans le ciel.

 

-Évite de partir les semaines de pleine lune car si la luminosité de cette dernière est trop forte, cela peut prendre le dessus sur les aurores boréales, qui du coup, ne seront pas voir peu visibles. Pour observer une aurore, il faut impérativement qu’il fasse nuit noir, évite donc de t’installer proche de toutes pollution lumineuse (comme les villes par exemple).

 

-Ne te contente pas de regarder que par ta fenêtre car une aurore est un sujet en mouvement. Pour mettre le plus de chance de ton coté, on te conseil pour commencer, de faire du repérage en journée, histoire de voir ou tu pourrais t’installer pour bien les voir. Les grandes étendues sans trop d’arbres autour sont très bien par exemple et si tu as moyen de te rendre sur un point culminant avec une vue dégagée c’est encore mieux. Ensuite, lorsque la nuit arrive, sors, marche, et regarde le ciel de tout les cotés car une aurore peut apparaitre n’importe ou. Pour notre part on s’est fait surprendre plus d’une fois, parfois nous en avions une en face et lorsqu’on se retournait il y en avait trois autres qui dansaient derrière nous, c’était assez fou ! N’oublie pas également qu’elles peuvent durer quelques secondes comme plusieurs heures.

 

-Un point très important à nos yeux : équipe toi contre le froid, car crois nous, en pleine nuit, on est vite frigorifié à une telle latitude et lorsque l’on observe les aurores on est la plupart du temps immobile.

 

-Sache également que les aurores peuvent mettre du temps à apparaitre mais ton appareil photo, lui, peut arriver à détecter des aurores à très faibles luminosité que toi, tu ne vois pas à l’œil nu. N’hésite donc pas à faire quelques photos du ciel, même si tu ne vois rien, tu pourrais avoir de jolies surprises (c’est ce qui nous est arrivé le premier soir, l’appareil les voyait et nous non. Bon on te raconte pas nos têtes quand on a vu la photo 😛 on était comme des fous 😛 du coup nous avons attendu et elles sont apparus à l’œil nu quelques temps plus tard). Et oui, parfois les aurores sont timides, il faut donc redoubler de patience. Au passage, n’hésite pas à retrouver nos 10 conseils pour photographier une aurore boréale en cliquant ici

 

-Au niveau du ciel, ce n’est pas parce que tu as un beau soleil la journée, que le soir, ce dernier sera forcément dégagé. Le samedi et le dimanche par exemple, nous avons eu deux très belles journées ensoleillées et le soir tout était couvert, pas une étoile dans le ciel (donc forcément, pas d’aurore). A l’inverse, le lundi a été la journée la plus nuageuse du séjour, nous avons même eu de la neige et le soir le ciel était partiellement dégagé, ce qui nous a laissé observer nos premières aurores (bien que les conditions n’étaient pas optimales car elles jouaient à cache cache avec les nuages 😛 )

 

-Pour finir, parlons de l’application sur smartphone « My Aurora Forecast » disponible sur Android.

 

 

Au début, on ne va pas mentir, nous étions sceptiques en prenant cette dernière, mais bon, après tout, cela ne coutait rien de la télécharger car elle est gratuite, nous l’avons donc prise. L’application te permet de rentrer le nom de l’endroit ou tu te trouves sur Google Map et une fois indiqué, tu auras en temps réel le pourcentage de chance de voir une aurore en ce lieu. Elle te permet également de connaitre, toujours en temps réel, le meilleur endroit pour voir les aurores boréales dans le monde entier. Tu trouveras aussi d’autres renseignement comme la couverture nuageuse de l’endroit ou tu te trouves ou encore les prévisions pour les jours à venir et ce qui est finalement pas mal, c’est qu’elle t’avertit avec une notification lorsque tu as le plus de chance d’en voir en précisant toujours « si le ciel est clair » (pour recevoir les notifications d’alerte et avoir toutes les informations en temps réel, il faut, bien entendu, avoir une connexion internet)

 

On ne sait pas si il s’agit d’un coup de chance ou non, mais sache que toutes les nuits ou nous avons vu des aurores (soit 5 nuits de suite), nous avons reçu une notification d’alerte. Cette dernière peut être envoyée en fin d’après-midi (bon, quand il fait encore jour à cette heure là, c’est loupé. Fin mars, il faisait nuit vers 20h00 – 20h30) mais également à n’importe quelle heure de la nuit (et la c’est souvent plus intéressant). Nous qui doutions de son efficacité, au final, ça a très bien fonctionné, l’appli ne s’est jamais trompée, cependant, par moment, elle nous annonçait une couverture nuageuse à 100% alors qu’il n’y avait pas un seul nuage dans le ciel.

 

La carte qui indique ou se trouve les aurores sur l’ensemble de la planète est tout de même bien sympa à avoir, car parfois, si le ciel est clair, mais que le flux d’aurore n’est pas à l’endroit ou tu te trouves, cela ne sert peut être pas à grand chose de veiller trop longtemps. La nuit ou nous avons vu le plus d’aurore, l’application indiquait un pourcentage de chance à 58%, ce soir là, elles ont duré de 22h à 2h du matin non stop. Un autre soir ou le pourcentage de chance était à 22%, nous en avons vu une très intense en luminosité aux alentours de 23h mais qui n’a duré que 40min et après plus rien. Ce même soir, Terttu nous avait annoncé en avoir vu une autre très belle aux alentours d’1h30 du matin.

 

Cette application est donc sympa à avoir mais bien entendu, ce n’est pas une science exacte. Ne te base donc pas que sur ça. Le meilleur moyen d’en voir c’est toujours de sortir et de regarder par toi même.

 

 

 

Nos soirées à observer les aurores

 

Avant le départ, on avait tellement espéré vivre ce type de moment. On s’était dit que même si on en voyait qu’une seule, même toute petite, ce serait déjà énorme. Nous étions cependant à mille lieux de nous imaginer la semaine de folie qui nous attendait une fois en Laponie concernant les aurores. Faut dire qu’on a quand même eu une chance incroyable car la magie des cieux s’est déclenchée 5 nuits de suite, du lundi au vendredi, et vivre ce type de moment c’est juste inoubliable ! Par moment, Mère Nature est vraiment des plus surprenante et comme on dit : toujours avoir confiance en la nature ! 🙂 Il faut dire que jusqu’à présent, lors de nos voyages, lorsqu’on souhaitait à tout prix voir quelques choses on a toujours positivé, on y a toujours cru très fort et cela ne nous a jamais fait défaut 🙂

 

Chaque soir, après dîner, nous nous équipions pour aller observer les aurores. En général, l’appareil photo était déjà monté sur son trépied et nous attendait près de la porte (histoire de commencer à l’habituer au froid). Terttu nous avait dit de regarder derrière sa maison car c’est souvent à cet endroit qu’elle apparaissent et c’est en effet en ce lieu que nous les avons vu la plupart du temps.

 

Le lundi, en sortant de chez Terttu après avoir dîner, c’était assez drôle sur le coup. On se souvient être entrain de regarder le ciel tout les deux et de voir des genres de longues trainées lumineuses extrêmement clair d’une couleur blanchâtre et assez discrètes. Le temps de faire les quelques pas qui nous séparaient de la maison d’hôte pour aller récupérer l’appareil photo, ces trainées n’avaient plus la même forme. A ce moment là, nous nous sommes dit : « Il y a des trucs bizarre dans le ciel ce soir! » en faite, nous ne le savions pas encore, mais à ce moments là nous avions au dessus de nos têtes, nos premières aurores boréales 😛

 

Aurores très timides qui jouent à cache cache, derrière les nuages

 

Le temps de rentrer prendre l’appareil et de rajouter une polaire sur nous tout avait disparu dans le ciel. Sur le coup, nous avons pensé que c’était peut être du brouillard, le ciel était de plus partiellement couvert ce soir là. Une fois installés, à première vue, aucune aurore à l’horizon, nous avons donc commencé à prendre des photos du ciel dans le vide et là surprise ! Des traces verte apparaissaient sur nos photos. Elles étaient donc bien là, mais entre les nuages qui se baladaient et la faibles luminosité, impossible de les voir à l’œil nu.

 

Petite aurore que nous ne voyions pas à l’œil nu, caché derrière les nuages

 

Finalement ce soir là, elles auront joué pendant 4h à cache cache avec les nuages, il y en avait de tout les cotés. Avant de rentrer, nous avions carrément mis l’appareil de coté pour profiter à fond du spectacle allongé dans la neige

 

 

 

 

 

 

Ce soir là, cependant, les conditions étaient loin d’être optimales avec les nuages. Voici à présent à quoi ressemblaient nos soirées sans aucun nuages dans le ciel, c’était tout de même mille fois mieux 🙂

 

 

 

 

 

 

Certaines ont duré 30 à 40 minutes mais niveau intensité, c’était absolument énorme ! L’aurore que tu vas voir sur les 5 photos ci-dessous est la même sur chaque photo, tu pourras cependant constaté comment elle bouge au fil des photos.

 

 

 

 

 

 

D’autres aurores nous donnaient l’impression de danser au dessus de nos têtes, un peu comme une personne qui joue de la harpe. La photo ci-dessous est celle qui montre le mieux cet effet de mouvement.

 

 

Chaque soir, le spectacle était différent, les aurores étaient plus ou moins intenses en fonction des moments. Les deux photos ci-dessous ont été prise à quelques minutes d’intervalle au même endroit. Tu peux constater sur la deuxième photo, que l’aurore est plus forte en luminosité.

 

 

 

La couleur qui ressortait le plus était le vert, cependant un soir, nous avons eu la chance d’en voir une verte et rose (et les roses sont plus rare à voir). Cette aurore était la plus intense et la plus grosse que nous ayons vu (mais tellement intense en luminosité que la photo a donné l’effet d’un flash comme ci-dessous, du coup on ne distingue plus le rose).

 

 

A voir en vrai, c’était absolument incroyable, par moment on se demandait si c’était bien réel ! D’autres photos pour terminer cet article :

 

 

 

 

 

Ces aurores, nous les avons vu 5 nuits de suite. C’était juste fou, jamais nous n’aurions imaginé en voir autant ! Mère Nature nous a offert des instants des plus spectaculaires. Le moment ou elles embrasent le ciel est juste incroyable. En vrai, c’est de plus complètement différent qu’en photo, car l’effet de mouvement fait toute la différence. Par moment on avait l’impression qu’elles tombaient sur nous.

 

Voir des aurores boréales, c’est un peu comme être hors du temps, c’est juste magique en tout point et on te souhaite vraiment de vivre ce moment, au moins une fois dans ta vie 😉

 

Autres articles à découvrir :

5 réflexions au sujet de « Observation des aurores boréales »

Laisser un commentaire