USA

New-York, bilan et vidéo !

Lorsqu’on a annoncé notre départ pour New-York en mai 2017, plusieurs personne nous ont dit : « Mais qu’allez vous faire dans une telle ville? Vous qui aimez tant les grands espaces naturels! »

 

Il est vrai que cette destination en a surpris plus d’un, car à la base, si nous quittons notre chère région parisienne pour voyager, c’est justement pour éviter de nous retrouver au sein d’une ville ou la cohue est multipliée par mille. New-York a beau avoir cet aspect « big city », mais que se soi pour Max ou pour Joh, elle nous a toujours attiré par son coté mythique!

 

Max y avait déjà été il y a 6 ans et il avait adoré! Ça faisait un bon moment qu’il disait à Joh : « Il faut que tu découvres cette ville de fou! ». Joh, quant à elle, s’était toujours dit : « Un jour, j’irai à New-York avec toi » et c’est aujourd’hui chose faite ! 🙂

 

 

 

Qu’en avons nous pensé après une semaine sur place?

 

Nous avons tout les trois adoré! Alors oui au début, clairement, ça fait drôle, car à peine entrés dans Manhattan, nous avons été accueilli par les nombreuses sirènes de polices, d’ambulances, de pompiers, sans oublier les klaxonnes qui ne s’arrêtent quasiment jamais (oui oui c’est vraiment comme dans les films!) mais on s’y fait très vite.

 

Par moment leurs sirènes nous faisait un peu penser à des jouets, et nous pouvons dire que les new-yorkais sont les rois du klaxonne et de la conduite assez speed. Les locaux ne perdent pas de temps dans les rues, on fait très vite la différences avec les touristes qui sont là pour visiter la ville.

 

Un des moments qui nous a le plus impressionné, c’est sans aucun doute, notre premier passage  sur Times Square. Là clairement, tu restes sans voix à la vue des tours gigantesques et des panneaux publicitaires XXL. On surnommait ce lieu, l’endroit qui ne dort jamais car peu importe l’heure à laquelle tu y passes, il y a toujours foule et c’est rempli de couleurs! N’oublions pas également la taille des boutiques, allant parfois jusqu’à plus de 5 étages, autant dire que quand on va dans ce type de magasin on peut facile y passer plusieurs heures.

 

New-York a beau se composer de plusieurs quartiers, c’est bien dans Manhattan (en dehors d’Harlem qui fait partie de l’île), qu’on avait toujours cette impression de pénétrer dans une bulle ou tout était absolument hors norme. Par moment, il est vrai que cette big apple a des allures de parc d’attraction géant et c’est aussi un véritable temple de la consommation ! Oui, les tentations sont partout donc le porte monnaie crie souvent au feu, il faut savoir se raisonner assez régulièrement ^^

 

Nous sommes tombés sous le charme de cette folie des grandeurs et autant dire que lorsqu’on se baladait, on passait souvent notre temps à regarder en l’air (à part lors de notre journée pluie car le sommet des tours étaient dans les nuages). On se sentait vraiment petits à coté de ces buildings et l’architecture de ces derniers est par endroit des plus original.

 

Ce qui est très surprenant également, se sont tout ces espaces vert au milieu des tours qui sont très bien entretenus sans parler de l’immensité et de la beauté de Central Park, un vrai poumon pour une telle ville. Ce parc est tout simplement grandiose!

 

On a également beaucoup apprécié ce melting pot de culture. A New-York on parle un peu toutes les langues (l’anglais et l’espagnol restent cependant en tête). En une semaine on ne compte pas le nombre de nationalité différente que nous avons croisé.

 

 

Y a t il quelques points négatifs ?

 

Il y en quelques uns, et comme pour chacun de nos articles, nous essayons d’être le plus transparent possible envers toi, cher lecteur, nous n’allons donc pas les cacher.

 

Nous avons trouvé les couloirs du métro assez sales (on pensait qu’on ne pouvait pas trouver pire que Paris et bé si 😛 ).

 

Les ordures de la ville sont la plupart du temps exposées sur les trottoirs dans de gros sacs transparents (en attendant d’être ramassées). Par endroit ça crée des montagnes relativement imposantes avec les odeurs qui vont avec lorsqu’on passe devant.

 

Autour de Times Square, on croise pas mal de SDF, parfois des personnes très jeunes. Ça fait assez mal au cœur de voir le contraste entre ces tours luxueuses et à leurs pieds, ces demandeurs d’abris.

 

Nous n’avons pas du tout accroché avec le quartier chinois que nous avons trouvé très sale avec des odeurs assez spéciales.

 

 

Conclusion

 

En dehors, de ces quelques points négatifs (car oui, il y en a forcément dans chaque voyage, on ne va pas mentir), ce voyage à New-York restera inoubliable et on ne te peux que t’encourager à t’y rendre au moins une fois dans ta vie. Une semaine était pour nous suffisant car 7 jours dans une telle ville reste très sportif (entre les réveils assez tôt et les km à pieds). Il faut dire aussi que ça faisait du bien par moment de couper avec la cohue permanente qui règne dans le centre de Manhattan en allant du coté d’Harlem et de Brooklyn (ici n’oublie pas Coney Island). Nous sommes persuadés que New-York offre une ambiance unique au monde ! Notre gros coup de cœur reste la messe gospel à Harlem.

 

Ce voyage n’était pas le premier sur le continent nord américain et une chose est sur, c’est que nous sommes absolument fan de la mentalité des américains qui sont à nos yeux beaucoup plus respectueux et surtout moins prises de tête que les français. Ici personne ne se juge malgré les différents looks, les gens savent se mettre d’eux même en file indienne lorsqu’il y a besoin (sans bousculer tout le monde en poussant), l’accueil est toujours impeccable etc. C’est totalement différent de ce qu’on peut connaitre chez nous, vraiment rien à voir.

 

A présent on te laisse découvrir notre voyage en vidéo, en espérant que cette dernière te donne envie de te rendre un jour sur place 🙂

 

 

Une semaine à New-York ? Ça ressemble à ça !

 

 

Autres articles à découvrir :

Laisser un commentaire