Iles Canaries

L’île de Graciosa aux Canaries

 

Lors d’un voyage à Lanzarote, la plupart des touristes pensent souvent à prendre le ferry pour aller faire un tour du coté de Fuerteventura, en revanche, beaucoup oublie qu’une petite pépite est présente à seulement 20min en bateau, au nord de Lanzarote, il s’agit de la petite île de Graciosa ! Cette dernière se situe dans l’archipel de Chinijo.

Graciosa est à nos yeux à voir absolument ! Nous avons eu un énorme coup de cœur pour cette île, qui, dans la majorité des cas, est oubliée. D’ailleurs, lorsque l’on parle des Canaries, on a tous en tête 7 îles, alors qu’en réalité, avec Graciosa, il y en a 8 !

« La Graciosa est probablement l’un des rares endroits d’Europe où il n’y a pas encore de routes goudronnées. C’est la plus inconnue et la plus sereine des Îles Canaries » citation prise sur le site de Turismo Lanzarote

 

 

Commençons par la base : comment se rendre à Graciosa ?

 

Il faudra te rendre à Orzola, village de pêcheurs situé tout au nord de Lanzarote, afin d’acheter ton A/R pour le ferry. Une fois sur place, tu iras au bout de la rue principale « Calle de la Quemadita », au niveau du port : c’est ici que se trouvent les deux petits bureaux qui vendent les billets. Il y a donc deux compagnies qui font l’A/R : Líneas Marítimas Romero et Biosfera Express.

Nous avons opté pour Líneas Marítimas Romero et en réservant sur place quelques jours avant de prendre le bateau nous avons bénéficié chacun de 5€ de réduction, par conséquent l’A/R ne nous a couté que 15€/personne au lieu de 20€. Au niveau des horaires tout est indiqué sur le site internet. Attention, car l’hiver il y a moins de traversée : le premier ferry avec cette compagnie partait d’Orzola à 8h30 et le dernier qui revenait à Orzola, partait de Graciosa à 17h.  Avec la compagnie Biosfera Expresse, le premier partait à 8h et le dernier quittait la petite île à 17h30.

La traversée entre les deux îles dure 20 – 25min et les bateaux des deux compagnies proposent des parois vitrées dans le fond du navire pour voir sous l’eau.

A savoir : il te sera impossible de venir sur l’île de Graciosa en mettant ta voiture dans le ferry car sur l’île il n’y a pas de route, seulement du sable et de la piste. Les gens se déplacent principalement à pied et à vélos ce qui rajoute énormément de charme à l’endroit.

 

 

Faut il réserver sur place ou sur internet à l’avance?

 

L’été, il est peut être préférable de réserver à l’avance mais si tu y vas en basse saison, nous te conseillons de faire comme nous : c’est à dire de te rendre au bureau des réservations des le début de ton séjour à Lanzarote afin de bloquer la date sur place. Pourquoi? D’une, car tu pourras bénéficier des 5€ de réduction et de deux car les agents de réservation te conseillerons en fonction du climat. Par exemple, lorsque nous avons fait notre réservation, les premiers jours, il y avait un vent titanesque ce qui rend la traversée en bateau plus compliqué (surtout si tu as le mal de mer car se sont des petits bateaux). On nous avait donc conseillé de repousser notre visite au jeudi, ou le temps devait être plus clément (et nous avons bien fait de les écouter car effectivement ça n’avait rien à voir avec les premiers jours, du coup nous avons beaucoup plus apprécié la traversée ainsi que notre journée sur l’île car moins de vent). Il faut savoir également que se rendre à Graciosa par temps nuageux est vraiment dommage, car les belles couleurs de l’île ressortiront moins qu’avec un beau soleil 😉

 

 

Une fois arrivés sur l’île de Graciosa

 

Tu descendras du bateau dans le village de pêcheur : « Caleta de Sebo » qui est l’un des deux villages de l’île ou vivent 700 personnes à l’année. C’est un endroit plein de charme ou tu trouveras quelques restaurants et bars, quelques boutiques souvenirs, un club pour faire des sorties plongées ainsi que plusieurs boutiques pour louer des vélos. La plupart des boutiques ouvrent vers 9h / 9h30.

 

Arrivée à Caleto de Sebo vers 9h

 

Ce que nous avons adoré dans ce petit village c’est le sable entre les petites maisons blanches, le fait qu’il n’y ait pas de goudron rajoute un charme fou à l’endroit! N’hésite pas à te balader d’une ruelle à l’autre, tu y découvriras un cadre assez original 🙂

 

 

Beaucoup de personne décide de louer un vélo une fois sur l’île mais nous concernant nous avons préféré la faire à pied car certains sentiers sont interdits aux vélos. Bien que l’île soit relativement petite, sans vélo, impossible de tout faire à pied en une journée (ou alors il faut cavaler sans jamais se poser, ce qui n’est pas très plaisant…).

 

Tout dépend donc de ce que tu veux y faire :

 

  • Parcourir Graciosa dans son intégralité, dans ce cas, si tu n’y restes qu’une seule journée nous te conseillons de louer un vélo!

 

  • Profiter de l’île à un rythme plus tranquille, prendre le temps de faire des photos, se poser quelques heures sur une des plages, dans ce cas la marche est une bonne option!

 

 

Nous concernant nous avons vadrouillé à pied et nous n’avons vraiment pas regretté, rien de mieux à nos yeux pour s’immerger dans ce lieu qui par endroit donne vraiment la sensation d’être seul au monde sur une île déserte! Même si nous n’avons pas parcouru toute l’île, le fait d’être à pied nous a vraiment permis de sortir des « pistes à vélo » et de nous retrouver isolés de tout, ce que nous avons vraiment apprécié!

Nous avons décidé d’explorer la zone centre et nord, voici notre parcours qui au total fait une vingtaine de km.

 

 

La partie de Caleta de Sebo à Pedro Barba fait environ 7km et ici on se balade dans un paysage relativement aride. Ça change beaucoup de la lave noir que l’on trouve partout sur Lanzarote.

 

 

 

Une fois le minuscule village de Pedro Barba passé, le cadre devient de plus en plus jolie car on commence à apercevoir des petites dunes de sables, avec un jolie volcan en fond coté ouest.

 

 

 

Nous sommes passés par la suite sur la Playa del Amber ou les dunes de sable sont plus imposantes et bien sympas. On a trouvé assez fou ce changement de décors!

 

 

 

 

 

Nous avons poursuivi jusqu’à la Playa de las Conchas et la piste qui y mène depuis la Playa del Amber est des plus surprenantes car ici on se serait cru en plein désert : rien à perte de vue! Et le must c’est que nous étions on ne peut plus seuls! Nous avions l’impression d’être perdus au milieu de nul part.

 

 

 

 

Après avoir contourné le volcan qui se trouve à cet endroit se trouve la fameuse Playa de las Conchas (à ne louper pour rien au monde). Cette dernière est considérée comme étant la plus belle de l’île et on a vite compris pourquoi une fois arrivés : le sable est blanc, la mer d’un bleu à tomber et avec un beau ciel azur et la couleur ocre du volcan non loin le cadre est des plus idyllique! Ici, soyons honnêtes, nous sommes clairement tombés sur les fesses car jamais nous n’aurions imaginé trouver un tel paradis à seulement 3h30 de Paris en avion! Cette plage est digne d’une plage des Caraïbes et le top : nous étions quasi seuls! Un vrai bonheur!

 

La playa de las Conchas se trouve derrière et l’ascension du volcan se fait à droite

 

Paradis en approche…

 

 

 

 

C’est donc ici que nous avons pique-niquer et passer 3h à nous détendre sur la plage. Il est possible de monter sur le volcan qui la surplombe mais nous ne l’avons pas fait, nous avons préféré nous poser et profiter du cadre. Sache cependant qu’il est strictement déconseillé ici de se baigner car cette plage est la plus dangereuse de l’île : non loin de la plage plusieurs courants se rencontrent ce qui facilite la noyade (et il n’y a aucune surveillance). Pour les vélos, un petit parking de stationnement est prévu à l’entrée pour les attacher. En faisant le parcours mentionné plus haut, nous avons mis 2h30 de marche pour arriver jusqu’à cette plage et quelle satisfaction en découvrant l’endroit! Les photos parlent d’elles mêmes!

 

 

Après cette pause bien méritée, nous sommes retournés à Caleta de Sebo en coupant par le centre de l’île (car nous n’avions plus le temps d’aller jusqu’au sud). Cette piste est également très jolie, on se croirait dans un genre de désert au milieu des massifs volcaniques dorés.

 

 

Nous avons limite regretté de ne pas avoir passé la nuit sur cette île, histoire de découvrir la partie sud le lendemain. On s’y s’entait vraiment super bien, il y règne un calme et une sérénité des plus plaisantes. Nous avons donc terminé la journée en nous baladant à Caleta de Sebo entre les différentes petites rues et en marchant jusqu’à la Punta Corrales, nous avons adoré! Même dans le port, l’eau et d’un bleu à tomber et la vue sur les impressionnantes falaises de Lanzarote est bien sympa! C’est un endroit ou il y a peu de vent car les falaises de l’île voisine protège cet endroit.

 

Le port de Caleta de Sebo

 

Les charmantes petites ruelles de sable

 

Punta Corrales

 

Punta Corrales

 

 

Voici ci-dessous la partie que nous n’avons pas faite. Si tu comptes te baigner et faire un peu de snorkeling, c’est au sud qu’il faudra aller à la Playa La Francesca. Cette dernière n’est pas dangereuse mais l’été elle est la plus fréquentée (car justement elle ne court aucun risque)

 

 

Cette journée à Graciosa à limite été notre préféré de tout le séjour ! Si nous devons y retourner, nous n’hésiterons pas à dormir sur place une nuit. En basse saison il n’y a certes pas foule mais l’été sache que c’est en soirée, une fois les derniers bateaux partis pour Lanzarote, que tu pourras profiter de cet endroit en toute tranquillité. Tu l’auras donc compris : ne loupe surtout pas cette petite pépite si tu passes par l’île de Lanzarote!

 

Autres articles à découvrir :

2 réflexions au sujet de « L’île de Graciosa aux Canaries »

Laisser un commentaire