Finlande

Les activités du Grand Nord

 

Un des points phare de ce séjour en Laponie finlandaise : les activités du Grand Nord ! On en rêvait tellement ! Aujourd’hui nous en avons des souvenirs plein la tête et nous ne sommes vraiment pas prêts d’oublier ces moments ! 🙂

 

 

Commençons pas les activités comprises dans notre voyage :

 

 

  • Raquettes / Pêche sous glace (4h)

 

C’était la première activité de notre séjour et nous avons adoré ! D’autant plus que nous avons limite eu un tour privé étant donné que nous étions seuls avec notre guide ! D’après ce dernier, le mois mars est une des meilleurs périodes pour pratiquer les activités car les journées sont plus longues, il y a très peu de monde et la neige est d’excellente qualité. Pour la neige c’était en effet impressionnant de voir le niveau de cette poudreuse ! Un vrai bonheur pour marcher avec des raquettes.

 

Nous avons commencé par une montée dans la forêt ou tout était d’un calme olympien, nous entendions uniquement le chant des oiseaux et le bruit du vent.

 

 

Au cours de cette montée, nous sommes passés devant de magnifiques stalactites de glace. Nous avons marqué une courte pause en ce lieu et les oiseaux sont même venus manger dans nos mains.

 

 

Notre guide les appelaient les « Lucky Bird ». D’après lui, ces oiseaux ont tendance à voler non loin des randonneurs surtout lorsqu’ils sentent de la nourriture, mais de là à se poser dans nos mains, il n’avait jamais vu ça et nous concernant, nous ne nous attendions absolument pas à vivre ce type de moment. Dans un tel cadre, c’était vraiment féerique, la connexion avec la nature était à son maximum !

 

 

 

Nous sommes par la suite arrivés au sommet du mont ou nous avons pu observer un magnifique panorama sur la Russie. Se retrouver quasi seul dans un tel lieu fut vraiment extra !

 

 

 

La descente a été assez comique, Joh a eu le droit à une magnifique chute toute en douceur 😛 La poudreuse était tellement imposante que même en raquette nous n’étions pas à l’abri de la glissade. Pas évident de se relever dans toute cette neige, nous avons bien rigolé ! 😛

 

Nous avons terminé en traversant le lac gelé avant d’aller rejoindre un kota en pleine forêt ou nous avons déjeuné.

 

 

 

 

Une fois arrivés au kota, clairement nous avons eu l’impression de rêver ! Se retrouver sous ce tipi en bois avec ces peaux de rennes, avec un bon feux pour se chauffer, ces saucisses à faire griller au bout de nos bâtons et des burger de rennes comme plat principal… Ce genre de moments on pensait que ça n’existait que dans les films et pourtant c’était bien vrai. L’expérience ne pouvait pas être plus authentique ! Nous nous sommes régalés et avons longuement échangé avec notre guide en anglais, ce dernier, véritablement passionné par son métier, nous a appris pas mal de chose sur la nature environnante.

 

 

 

 

 

Une fois le ventre rempli, nous avons rechaussé nos raquettes pour rejoindre le lac afin de commencer la pêche sous glace. Il nous tardait de découvrir cette activité des plus originales et nous avons trouvé ça bien sympa. Les mini canne à pêche sont bien marrantes, d’ailleurs, nous en avons même ramené une en souvenir 🙂 Nous avons été impressionné de voir l’épaisseur de la glace avant d’arriver à l’eau, il y en avait sur facile un mètre !

 

 

Notre guide nous a de plus appris qu’en Finlande, il y a des compétions de pêche sous glace avec des très beaux cadeaux à gagner comme des motoneiges par exemple. Au cours de notre pêche, Joh a été la seule à avoir deux touches, mais aucun poisson lors de la remontée, il fallait prendre le coup de main 😛

 

 

 

 

 

 

  • Chiens de traîneaux (3h30)

 

Deuxième activité que nous avons effectué et c’est sans aucun doute celle que nous attendions le plus ! Comme pour l’activité précédente, nous étions à nouveau seuls avec la guide et nous avons vécu une journée extra ! A peine arrivés, les chiens, tous aussi beaux les uns que les autres, nous ont accueillis avec leurs aboiements mythiques !  Tous demandeurs de câlins, on ne savait plus trop ou donner de la tête pour satisfaire chacun d’entre eux 🙂 et les plus jeunes nous ont littéralement fait craquer ! 😀

 

 

 

Le matin, c’est Max qui conduisait et Joh était assise dans le traîneau. Notre guide nous indiquait la route assez loin devant en motoneige, il nous suffisait de la suivre.

 

 

Guider un traîneau avec des chiens n’est pas très compliqué, il suffit de jouer avec le poid du corps : se pencher à gauche pour aller à gauche et se pencher à droite pour aller à droite. Au milieu se trouve un frein, à appuyer avec un des pieds pour ralentir et une fois à l’arrêt il convient de mettre les deux pieds dessus afin de ne pas se faire embarquer par les chiens qui en redemandent sans cesse !

 

 

C’était vraiment hyper plaisant de voir à quel point les chiens étaient demandeurs, ils n’attendaient qu’une chose : partir ! Et lors des petites pauses, ou le guide venait nous voir pour savoir si tout allait bien, ces derniers passaient leur temps à se rouler dans la neige et à aboyer en tirant.

 

 

 

Le midi, nous avons fait une pause déjeuner en pleine forêt autour d’un feu dans la neige et se retrouver à nouveau dans un tel lieu, seuls au monde, avec les chiens fut magique ! Les petits oiseaux de la veille, n’étaient pas loin mais ces derniers étaient plus craintifs que celui rencontré lors de notre sortie en raquette. Notre guide nous a préparé une soupe au pomme de terre / saumon, un vrai régale et avec le froid elle fit un bien fou. Nous avons même eu le droit à une deuxième tournée 🙂

 

 

 

 

 

 

Après une une séance câlin avec les chiens nous avons repris la route avec cette fois ci Joh qui guidait le traîneau et Max dans le traîneau.

 

 

 

 

 

 

Parfois notre guide partait très loin devant en motoneige et nous attendait à l’intersection suivante. C’était vraiment énorme, lors de ces moments, de se retrouver dans ces paysages enneigés sans la moindre personne autour, juste nous et les chiens !

 

 

Mais le chien de traîneau c’est aussi assez physique, surtout lorsque l’on a un parcours qui monte et qui descend, ce qui était notre cas. Lors des montées, le musher doit descendre du traineau et le pousser en courant afin d’aider les chiens un maximum et attention à ce moment là à ne pas perdre le traîneau car les chiens, eux, ne s’arrêtent pas 😛 On ne s’attendait pas à transpirer autant, par moment on rigolait bien et heureusement aucune perte du traîneau nous avons maîtrisé 😛

 

 

Une fois de retour, nous en avons profité pour faire un dernier câlin aux chiens avant de les quitter. Cette activité a été un véritable coup de cœur, le contact avec ces animaux était vraiment top et nous avons encore eu une guide super !

 

 

 

  • Traîneaux à rennes (3h)

 

Troisième activité et sans aucun doute la plus mignonne du séjour. Les rennes sont des animaux surprenants : à la fois imposants, craintifs, curieux et assez têtus, nous avons passé avec eux un très bon moment. Ce jour là nous étions un groupe de 10 personnes avec 2 guides très sympathiques qui avaient beaucoup d’humour.

 

 

Au début, les guides nous ont expliqué quelques consignes de base, comme ne jamais caresser un renne sur la tête par exemple afin d’éviter tout coup de bois. L’endroit idéal pour les caresser reste la croupe et certains étaient assez chatouilleux 🙂

 

 

Ils nous ont également appris à diriger le renne et ici à l’inverse du chien de traîneau chacun est assis dans son propre traîneau, il n’y a pas de musher debout derrière. Tout se fait donc à l’aide d’une corde qu’il ne faut jamais lâcher. Cette dernière est attachée au licol de l’animal, pour le faire accélérer il faut donner des petits coups de corde sur sa croupe et pour le faire ralentir il faut tirer doucement. Au niveau de la direction, c’est un peu plus drôle car pour aller à droite il faut tendre la main gauche horizontalement et pour aller gauche il faut tendre sa main droite. Nous n’avons cependant jamais eu besoin d’utiliser la gauche et la droite car les rennes se suivaient les uns derrière les autres, cependant c’était bien à nous de gérer l’accélération et quand monsieur le renne décidait qu’il ne voulait pas avancer mais plutôt manger c’était assez comique 😛

 

 

Le renne de Max s’appelait Jull et il était très curieux. Situé juste derrière le traîneau de Joh, il aimait bien venir renifler son bonnet qui dépassait à l’arrière du traîneau 😛

 

 

 

Joh quant à elle avait Jilipo, beaucoup plus têtu, il en faisait qu’à sa tête. Monsieur adorait s’arrêter en plein parcours pour essayer de dénicher de la nourriture sous la neige mais quand il accélérait il ne faisait pas semblant, on a vraiment bien rigolé ! 😛

 

 

Une fois en route, nous avons fait un premier arrêt à l’enclos des bébés, le plus jeune avait à peine 10 mois. Nous avons eu le droit d’entrer afin de les nourrir, ce moment était super sympa. Un des guides nous expliquait que le fait de faire entrer des personnes inconnus dans l’enclos permet de tester le comportement des rennes pour ainsi voir lesquels sont les plus sociables afin de les sélectionner plus tard pour le traîneau.

 

 

 

Après les bébés nourris, nous avons repris la route, les moments au galop étaient top (et mine de rien ça va assez vite) 🙂 C’était vraiment féerique de se retrouver là, à galoper avec ces animaux. En cours de route, petit arrêt afin de faire quelques photos avec le renne Mitri qui avait les plus beaux bois.

 

 

Quelques instants avant d’arriver au kota pour déjeuner, celui de Joh est parti comme un fou en pleine descente (monsieur qui n’avançait pas s’est réveillé d’un coup, c’était comique 😛 de très belles sensations étaient au rendez-vous)

 

 

Le midi nous nous sommes tous réuni dans le kota afin de griller nos saucisses, c’était vraiment super et il y avait une très bonne ambiance.

 

 

 

Cette activité aura été pleine de surprise, nous avons encore passé un excellent moment. 🙂

 

 

 

  • Motoneige (3h)

 

D’après Terttu, c’est l’activité la plus dangereuse ou il faut être concentré du début à la fin afin d’éviter tout accident. On se souvient d’ailleurs encore de la dernière phrase de Satu, lorsqu’elle nous a déposé à l’activité : « Come back in one piece! » ce à quoi nous avons répondu « Of course! » 😛 Sur le coup on avait un peu l’impression de s’embarquer dans un parcours commando, elle nous a bien fait rire 😛

 

 

 

Ce jour là, nous étions 5 avec le guide, et deux par motoneige. Max a conduit jusqu’à la pause déjeuner et dans l’après-midi c’est Joh qui a pris le relais. Dans tout les cas, qu’on soit conducteur ou passager, les sensations sont vraiment au rendez-vous, nous avons adoré !

 

 

 

 

Ce qui est extra en motoneige, c’est que ça va vite, par conséquent, on peut découvrir un territoire plus vaste. Ce jour là, nous sommes passés par des paysages vraiment magnifiques que nous ne sommes pas prêts d’oublier.  Traverser un lac gelé à 90km/h ou encore monter sur un des monts ou les sapins étaient encore semi-enneigés avec un panorama de fou sur la Russie, ce fut vraiment excellent ! Notre guide, voyant que tout se passait bien, n’hésitait pas à nous laisser de la distance afin qu’on puisse se faire plaisir dans les lignes droites.

 

 

 

 

 

 

Une motoneige n’est pas difficile à conduire, l’accélérateur se situe à droite au niveau du guidon et le frein du coté gauche. Il faut cependant être vigilent à bien ralentir dans les virages à défaut la machine ne tourne pas et continue en ligne droite. Nous avons rarement utilisé le frein, en général pour ralentir on relâchait simplement l’accélérateur. Lors des accélérations en ligne droite, il arrive cependant que l’engin patine un peu notamment sur les parties glacées. Ici, il faut juste bien stabiliser le guidon avec ses deux mains en tenant bien les poignets et en restant droit.

 

 

 

Le midi nous avons fait une pause déjeuner autour d’un feu ou nous avons dégusté d’excellents burger. Cela fit un bien fou. Nous nous sommes arrêtés juste devant un lac gelé, l’endroit était vraiment grandiose !

 

 

 

 

 

Une fois le ventre rempli nous avons repris la route avec encore un très beau parcours pour rejoindre le point de départ, on en a encore pris plein les yeux et nous sommes repassés sur le lac gelé ou le matin nous nous étions bien fait plaisir avec la vitesse.

 

 

 

 

 

Cette activité a été un énorme coup de cœur, il nous tarde vraiment de pouvoir en refaire ! La vitesse dans de tels paysages donne de très belles sensations de liberté, nous sommes revenus avec des étoiles plein les yeux.

 

 

Pour les 4 activités mentionnées ci-dessus, il te sera fourni une combinaison intégrale ainsi que des bottes spéciales grand froid, cependant, nous concernant, nous avons gardé nos propres tenues car les guides considéraient que nous étions très bien équipés.

 

 

 

 

Passons à présent aux activités en option que nous avons rajouté au cours de notre séjour :

 

 

  • Ski Alpin

 

Au cours de notre deuxième journée libre, Terttu nous a proposé si cela nous intéressait d’aller faire du ski alpin dans la petite station de Salla, bien entendu nous avons accepté avec plaisir. Se dire que nous allions skier en Laponie finlandaise était pour nous énorme, surtout que cela faisait deux ans que nous n’avions pas rechaussés les skis.

 

 

 

Ce jour là nous sommes partis à 11h de la maison, Satu a eu la gentille de nous accompagner et de venir nous récupérer en voiture. Nous avions prévu avec nous des petits sandwich afin de déjeuner sur les pistes. Une fois arrivés, nous avons passé une superbe journée ou nous avons skié pendant 5h et autant dire que le soir on avait pris de sacrées couleurs, une bonne dose de fatigue et de belles courbatures 🙂

 

 

 

La petite station de Salla est vraiment superbe ! A taille humaine, elle propose une quinzaine de pistes à la fois bleu, rouge et une noir dans un cadre absolument grandiose! Le mont sur lequel les remontées t’emmènent et d’où partent la plupart des pistes fait 600m d’altitude et le panorama d’en haut est unique, on y découvre un mixe entre forêt à perte de vue et lacs gelés. Toute cette nature a été pour nous une véritable bouffée d’oxygène. C’est à cet endroit que l’on trouve également le petit panneau en bois ou est inscrit « Salla in the middle of nowhere », c’est le slogan de la ville qui veut dire « Salla, au milieu de nulle part ».

 

 

 

 

Concernant les remontées mécaniques, il n’y a pas de télésièges mais uniquement des téléskis en binôme ce qui nous a bien plu (surtout pour Joh qui a le vertige 😛 )

 

 

Une chose nous a tout de même frappé lors de cette journée, c’est que nous étions quasi seuls sur les pistes et skier dans de telles conditions fut une réelle partie de plaisir. On trouve également beaucoup de petites cabanes en bois lors de l’arrivée des différentes pistes ou chacun peut s’asseoir et se chauffer autour d’un feu. C’est d’ailleurs dans l’un de ces lieux que nous avons réchauffés nos sandwich 😛

 

 

 

 

 

 

La station de Salla accueille également à l’année plusieurs compétitions de slalom et nous avons eu la chance d’assister à l’une d’elle le jeudi, après notre activité avec les rennes. Ce  jour là, nous avons rejoint la station de ski depuis le parc à rennes à pied (qui est à environ 3km). Après cette belle balade, nous nous sommes posés au pied de la piste noir afin d’admirer les athlètes. C’est Terttu qui nous avait suggéré cette idée et nous avons passé un très bon moment. Première fois que nous voyions une telle compétition en vrai et c’est beaucoup mieux que derrière son poste de télévision. Il était impressionnant de voir la vitesse à laquelle ces skieurs descendaient cette piste noir des plus raides. Par la suite, Terttu nous avait conseillé d’aller nous détendre au SPA de la station et ce fut très agréable, il se compose d’un jacuzzi, de jets massant, d’une piscine de 16m pour nager et de deux saunas : un pour les hommes et un autre pour les femmes.  A 18h, Satu est revenue nous chercher directement à la station de ski.

 

 

 

 

  • Baignade dans un lac gelé en fin d’après-midi

 

Une activité qu’il nous tardait vraiment de découvrir même si on appréhendait un peu 😛 Terttu nous a proposé d’y aller deux fois, le lundi et le vendredi, et comme nous avons adoré le lundi, nous y sommes retournés avec grand plaisir le vendredi car ce type d’expérience ça ne se vit pas tout les jours chez nous en France 🙂

 

 

Le lac se trouve à quelques kms de la maison, Satu nous accompagnait en voiture et Terttu faisait l’activité avec nous. Une fois arrivés, nous étions en admiration devant ce lac ou les deux fois nous avons eu le droit à un magnifique couché de soleil, c’était tellement reposant!

 

 

 

 

Une fois en maillot de bain, on commençait par le sauna et on peut te dire que c’est la première fois que l’on transpirait autant car nous sommes montés jusqu’à 85°C 😛 Nous étions avec d’autres locaux de Salla et ce fut très sympa de rencontrer toutes ces personnes, c’était assez animé, on ne pouvait pas avoir plus authentique comme expérience!

 

Au bout de 5-10 minutes, nous partions direction le lac et là clairement il ne fallait pas réfléchir et y aller d’un coup. C’était très impressionnant d’être en maillot de bain sous des températures négatives et surtout de voir tout les bords gelés du lac. L’instant ou l’on se mettait à l’eau était des plus saisissant mais finalement, comme le moment passait très vite, on va dire qu’on avait froid les 10 premières secondes une fois en dehors de l’eau et après on se sentait vraiment très bien.

 

 

 

Par la suite, on retournait directement au sauna et après la baignade c’était hyper plaisant de se retrouver sous 85°C, niveau détente il n’y avait pas mieux 🙂 Les deux soirs ou nous sommes allés au lac nous faisions 4 saunas et 3 bains et une fois douchés après le dernier sauna, nous séchions dehors à l’air libre et nous n’avions absolument pas froid c’était assez incroyable !

 

 

 

Cette expérience nous aura vraiment marqué et aujourd’hui nous sommes fiers de pouvoir dire que nous avons réussi à nous baigner dans un tel endroit 😀

 

 

Tu connais à présent l’ensemble des activités que nous avons pratiqué dans le Grand Nord et autant dire que nous avons vécu un vrai rêve éveillé, ces activités étaient toutes aussi magiques les unes que les autres. Plusieurs personnes nous ont demandé laquelle nous avons préféré, il est tout simplement impossible pour nous de répondre à cette question car toutes avaient leur lot de découvertes et de surprises !

 

Nous avons énormément apprécié le fait de nous retrouver en petit comité, voir que tout les deux, pour chacune des activités. Nous étions loin des grosse usines à touristes que l’on peut trouver à certains endroits en Laponie et qui à nos yeux, ne permettent pas de vivre l’expérience et de l’apprécier de la même façon que nous l’avons vécu. Les endroits ou nous nous sommes rendus sont de plus extrêmement bien préservés et les guides qui nous ont encadré de véritables passionnés.  Nous qui souhaitions découvrir une Laponie authentique et loin du tourisme de masse, nous pouvons dire que l’expérience fut une grande réussite ! 🙂 Nous ne pouvions pas espérer mieux !

 

 

Autres articles à découvrir :

4 réflexions au sujet de « Les activités du Grand Nord »

  1. Trop bien ! Vous avez eu vachement de chance d’être seuls quasiment à chaque fois. Je note donc que le mois de Mars est le top pour cette destination.

    En tout cas, j’ai bien rigolé en lisant l’histoire des rennes têtus !

    1. Merci Mathieu pour ton commentaire 🙂 C’est vrai que nous avons eu beaucoup de chance au cours de ce séjour 🙂 et les rennes sont vraiment trop mignons, on a beaucoup aimé le moment passé en leur compagnie ^^ Pour le mois de mars, on ne peut que valider car nous qui voulions être seuls au monde on a été servi 🙂

Laisser un commentaire