On a testé pour toi

Le whale watching dans l’ouest canadien

 

Le Whale Watching? Mais qu’est ce que c’est?

 

C’est une sortie en mer pour observer les cétacés dans leur milieu naturel, ici pas de barrières, pas de prisons juste la liberté. Nous avons testé cette activité grandiose au cours de notre aventure dans l’ouest canadien en juin 2016 à deux endroits différents: Victoria sur l’île de Vancouver et Richmond (à 30min au sud de Vancouver non loin de la frontière des USA).

A travers cet article, nous allons te présenter cette superbe expérience et te donner tout nos conseils afin de sélectionner une compagnie sérieuse.

 

 

Les différents endroits :

 

Après s’être renseignés sur le sujet, nous apprenons que le meilleur endroit pour voir les cétacés dans l’ouest canadien est l’île de Vancouver. Oui mais l’île est très grande (plus de 500km de long) alors ou aller? Essayons d’y voir plus clair!

 

Si vous souhaitez faire une sortie whale watching, il convient de se rendre dans une des 4 villes mentionnées ci-dessus, mais attention certains cétacés seront plus susceptibles d’être plus vus à certains endroits, explications:

 

 

Victoria

Capitale de la Colombie Britannique, cette dernière dispose d’énormément d’organisme pour aller voir les baleines, certains vous diront même que Victoria, c’est le business des cétacés! Certes il y en a beaucoup, mais il suffit de bien se renseigner et de ne pas sélectionner la première compagnie venue (point que nous aborderons par la suite dans cet article). C’est en ce lieu que vivent plusieurs familles d’orques, on les appellent les orques résidentes du sud de l’île de Vancouver car elles sont présentes à l’année. Elles se déplacent principalement dans le détroit Juan de Fuca et de Georgie mais également entre les Iles Saint Juan aux USA (situées sur la carte entre l’île de Vancouver et la côte des USA). A cet endroit, vous aurez cependant moins de chance de voir des baleines, mais vous pourrez tomber en revanche sur des lions de mer, marsouins, loutre de mer, phoques etc

 

 

La Réserve de Pacific Rim (Tofino ou Ucluelet)

Ces deux petites villes situées dans le Réserve de Pacific Rim à 40min l’une de l’autre vous offriront des sorties en pleine mer, principalement pour observer, cette fois ci, des baleines. Vous pourrez ici rencontrer des baleines à bosse (la plus grande de son espèce), voir des baleines grises  (moins évidentes à voir). Les orques quant à elles sont beaucoup plus rares en ces lieux, les seuls que vous pourrez apercevoir sont des orques dites « migratrices » qui voyagent vers le grand nord. Elles sont généralement plus imposantes que les « résidentes » du sud de l’île.

 

 

Télégraph Cove

Petite ville de pêcheur située dans le nord de l’île, c’est l’endroit par excellence, recommandé d’ailleur pour le Commandant Coustaud, pour voir les orques résidentes du nord de l’île! (mais notre road-trip ne passait pas par ce lieu, nous le gardons sur notre liste pour un futur voyage).

 

 

Richmond

Situé au sud de Vancouver sur le continent, non loin de la frontière des USA, vous naviguerez ici dans le détroit de Georgie soit en direction du nord pour y observer des orques « migratrices »  ou des baleines (mais qui restent assez rares dans l’ensemble), soit en direction du sud entre l’île de Vancouver et les îles Saint Juan (ou vous aurez ici plus de chance de rencontrer les orques résidentes).

 

 

Nous tenions également a mentionnés deux autres endroits pour faire du Whale Watching sur l’île de Vancouver. Nous avions nous même, lors du montage de notre trip, longuement hésité avec ces derniers. Après avoir suivi les compagnies sur Facebook pendant un an (et en continuant à les suivre), nous sommes persuadés que vous passerez un excellent moment à:

 

-Sooke avec la compagnie Sooke Whale Watching. Ici, les orques se baladent souvent dans la baie du village de pêcheur. Sooke est un petit village très charmant situé dans une réserve indienne à 50min environ à l’ouest de Victoria.
 
-Campbell River avec la compagnie Campbell River Whale Watching, ces derniers sont les seuls (du moins à notre connaissance), à proposer du whale watching à la journée avec des excursions de 7 à 8h. Le prix est cependant un peu plus chère (comptez environ 140€ au lieu de 80-100€). La ville de Campbell River se trouve à environ 2h30 au sud de Télégraph Cove, sur la cote. Même si ce n’est pas le lieu principal de résidence des orques résidentes du nord de l’île, les orques (tout comme les baleines) y sont souvent de passage.

 

Ici vous sortirez un peu plus du tourisme de masse, tout comme à Télégraph Cove. Bien que cet endroit soit réputé pour voir les orques, en règle général la plupart des personnes ne montent pas jusqu’au nord de l’île et privilégie Victoria et Pacific Rim

 

 

Comment avons nous fait notre choix?

 

A travers toutes les différentes compagnies, il est parfois bien dure de s’y retrouver. Lorsque vous irez consulter les avis sur internet, vous trouverez en général de très bonnes évaluations avec bien sur des clients toujours mécontents qui diront:

 

« Cette sortie fut une perte de temps nous n’avons pas vu d’orques! »

Ce type de commentaires, nous trouvons ça vraiment très naze car en faisant du whale watching il faut bien se mettre une chose essentielle en tête: vous ne serez jamais sur à 100% de voir des cétacés! Ici c’est Mère Nature qui décide!

 

 

Pour être respectueux de l’environnement et ne pas se faire avoir il faut:

 

-sélectionner une sortie en zodiac (12 places) et non en bateau car les zodiacs perturbent moins la faune marine.

 

-sélectionner une compagnie qui fonctionne au feeling: pas de sonars, pas de radars pour ainsi ne pas passer son temps à courir derrière les animaux (ce qui au fil du temps nuit à leur environnement).

 

-sélectionner une compagnie à taille humaine: en général ces dernières présentent leurs flottes sur leur sites internet, si vous voyez qu’un organisme dispose de 50 bateaux tout aussi grand les uns et les autres fuyez!

 

-si une compagnie vous assure que vous verrez des cétacés à 100%: fuyez! Si l’organisme fait les choses dans les règles, il ne peut en aucun cas vous garantir que vous verrez tel ou tel animal lors de votre sortie. Cependant, certains peuvent vous proposer de revenir gratuitement si vous ne voyez pas de baleines ou d’orques (ce qui est une offre très sympa car pas tous le font).

 

-lorsqu’un animal apparait, votre guide peut se rapprocher de l’endroit ou il se trouve tout en laissant une certaine distance afin de le respecter et de ne pas nuir à son environnement. C’est l’animal lui même qui choisit de s’approcher du bateau ou non.

 

-pensez à réserver votre excursion à l’avance, surtout en pleine saison et n’oubliez pas en plus de vos appareils photos de prendre des jumelles.

 

-enfin, beaucoup de compagnies ont des pages facebook, n’hésitez pas à vous y abonner, cela vous donnera un aperçu de ce qui vous attendra.
Une sortie en mer dure en moyenne 3h et coute entre 80 et 100€ (l’endroit peut faire grimper le prix par exemple à Richmond nous avons payé plus chère qu’à Victoria). Avant d’embarquer sur le zodiac, on vous fournira une combianaison intégrale et même si il y a du soleil il convient de s’habiller chaudement car une fois en pleine mer avec la vitesse on ressent vite la fraicheur.

 

 

 

 

 Notre sortie à Victoria

 

Nous avons séléctionné l’organisme Orca Spirit Adventure qui dispose de deux petits bureaux à Victoria: un sur le port et le deuxième non loin de Fisherman’s Wharf (nous connaissons plusieurs personnes qui nous avait dit grand bien de cette compagnie, nous nous sommes donc lancés avec eux).

Nous avions rendez-vous le samedi 4 juin 2016 pour un départ à 9h au port. Coup de chance ce jour là il faisait 30° avec un soleil grandiose, des conditions idéales pour observer les cétadés. Arrivés 30 minutes à l’avance nous nous équipons avec nos combinaisons et participons à un petit briefing réalisé par notre guide. Nous embarquons par la suite sur notre zodiac de 12 places (ne séléctionnez pas plus grand car à 12 c’est beaucoup plus convivial qu’à 40!). Des le départ, notre guide nous annonce d’entrée qu’il ne pourra nous garantir à 100% de voir des cétacés car dans la nature l’homme ne contrôle pas la venue des baleines. Bien sur, nous espérons tous les voir mais si jamais la chance n’est pas au rendez-vous il faut prendre le bon coté des choses en se disant que nous aurons fait une balade en zodiac à sensations dans un magnifique cadre.

 

 

A ce moment là, nous ne nous doutions absolument pas, que nous allions réaliser un véritable rêve d’enfant, car la suite de cet article, jamais nous n’avions imaginé le vivre un jour!

A peine 30 minutes après avoir quittés le port, nous filons à toute vitesse direction les montagnes de l’Olympic National Park aux USA en face de Victoria, quand tout à coup, nous apercevons un jet d’eau jaillir, probablement d’un évent. A ce moment là, l’animal ést très loin, impossible de dire si il s’agit d’une orque ou d’une baleine. Nous prenons les jumelles et reconnaissons la baleine qui vient à nouveau respirer à la surface. Il s’agit ici d’une baleine à bosse et même si cette dernière est très loin l’émerveillement est déjà énorme. Notre guide nous annonce que cette espèce est sa préférée car elles sont généralement très sociables à l’inverse des orques, et qu’il n’est pas rare de les voir approcher, il suffit juste d’être très patient.

 

 

A ce moment il coupe le moteur du zodiac afin que l’animal puisse approcher sans crainte et nous attendons de longues, très longues minutes, immobiles, car une baleine peut rester jusqu’à 20 minutes sous l’eau et ressortir beaucoup plus loin que l’endroit ou elle est apparue.

La baleine ressort de l’eau en direction du sud de l’île beaucoup plus loin, nous partons donc dans cette direction en maintenant toujours la même distance, il est à ce moment très dure de la voir à l’oeil nue (heureusement que nous avons un zoom performant). Lors de notre route, nous croisons un bateau d’une autre compagnie de whale watching, nous nous arrêtons non loin de ce dernier et coupons à nouveau les moteurs.

 

 

 

Vingt minutes plus tard, la grande dame des mers est cette fois sortie de l’eau mais beaucoup plus proche, elle n’est plus qu’à 10m de nous et nous avons des étoiles plein les yeux. Elle commence à taper ses nageoires sur l’eau de façon répétitives, d’après notre guide elles font cela pour communiquer. Nous la voyons replonger dans notre direction et là ça commence à devenir réellement impressionnant car voir un animal de plus de 16m de long se diriger vers nous … on en retient limite notre respiration non de peur mais d’émerveillement!

 

 

Quelques instant plus tard, elle ressort juste au niveau du bateau qui se trouve à 2-3m de nous avant cette fois ci de se diriger vers notre zodiac! Et la… elle est restée presque 30 minutes à tourner autour de notre flotte, en tapant ses nageoires en nous éclaboussant, en plongeant sous le bateau, en faisant jaillir de l’eau de son évent. Sa tête était toute proche, elle touchait presque le zodiac, nous pouvions limite la caresser (chose que nous n’avons pas faite bien sur car interdit).

 

 

 

 

 

Il est difficile de d’écrire les émotions ressenties à ce moment là, même notre guide nous a avoué ne jamais avoir eu l’occasion d’en approcher une d’aussi près! Nous avons eu une chance énorme et beaucoup de mal à réaliser ce que nous étions entrain de vivre! Un moment comme celui ci c’est une fois dans sa vie et le plus beau dans tout ça c’est que cette baleine est venue d’elle même et que la surprise fut totale! Mais qui aurait imaginer un jour que nous vivrions ça des notre premier jour dans l’ouest canadien? Nous étions totalement fascinés! La puissance de ces animaux est réellement impressionnant!

 

 

 

Nous poursuivons par la suite notre balade et toujours pas d’orques (en même temps nous sommes tellement scotchés par ce que nous venons de vivre que nous n’y pensons pas vraiment, la baleine est si présente encore dans notre tête). Nous terminons le tour en observant des marsouins (très rapides impossible à prendre en photo), des lions de mer, des loutres de mer, un aigle et quelques phoques qui apparaissent non loin de notre zodiac et repartent aussitôt sous l’eau.

 

 

 

 

 

Inutile de vous le dire mais cette matinée restera gravée à vie! Notre guide était de plus un véritable passioné, pendant toute la balade il n’a cessé de nous parler de la vie marine. Nous avons passé un excellent moment et nous avons surtout conscience que nous devons faire parti des quelques personnes sur terre à avoir eu le privilège de rencontrer une baleine d’aussi près.

 

 

 

 

 

Notre sortie à Richmond

 

Le dernier jour de notre road-trip est arrivé, nous sommes à Vancouver et nous avons déjà parcouru une bonne partie de la ville. Nous avons vécut un voyage de rêve bien au-delà de tout ce qu’on pouvait espérer mais une chose manque à l’appel : les orques! Aller en Colombie Britannique et ne pas voir les orques ça reste tout de même une déception, cet animal nous fascine tellement! Sur Facebook, nous suivons plusieurs compagnies de whale watching du coin et nous apprenons que ces cétacés ont été vu ces deux derniers jours, et que dans la nuit une orque a même été aperçu dans le port de Vancouver (et oui c’est très rare mais cela peut arriver, il faut être très attentif car la surprise peut arriver partout)!

On ne se pose pas plus de questions, nous appelons une compagnie qui nous semble sérieuse et que nous suivons sur Facebook depuis maintenant quelques semaines: Vancouver Whale Watch située à Richmond. Coup de chance, il reste de la place! Nous réservons donc pour la sortie de 14h.

 

 

Une fois arrivés à l’agence, la jeune fille qui nous reçoit nous annonce que des orques ont été vu dans la matinée et qu’il y a de grande chance pour les voir cette après-midi. A ce moment là on croise très fort les doigts et on y croit!

Au moment de monter sur le bateau, c’est tout de même une petite déception qui nous attend. Ici nous sommes certes sur des zodiacs mais ces derniers accueillent une quarantaine de personne (nous sommes donc loin du petit zodiac convivial de Victoria… dommage!). Au cours de la balade, il y a donc moins d’échanges avec le guide ce qui est plus ennuyeux. Une fois en route, nous partons vers le nord en direction de Vancouver dans le détroit de Georgie (sur le coup nous sommes assez surpris car les orques résidentes sont généralement vers le sud mais peut être que le matin même ces dernières ont été aperçu vers le nord).

 

 

 

 

Au bout d’une heure, le rêve se réalise, une nageoire dorsale sort de l’eau à notre gauche puis une deuxième plus petite. Nous regardons du coté droit, et là c’est une troisième nageoire qui apparait beaucoup plus grande cette fois ci. Il s’agit ici d’une famille et pas n’importe laquelle car ces orques sont des « migratrices » et sont beaucoup plus rares à voir. Quelle magnifiques surprises!

 

 

 

 

 

 

 

La mâle présent à notre gauche a tout de suite rejoint la femelle avec son petit, ils ont continué à nager tout les 3 non loin du bateau, nous avions à ce moment réduit la vitesse à son maximum. Cet instant on en rêvait depuis si longtemps! Certes ils n’étaient pas aussi proches que la baleine décrite plus haut, mais le moment était fabuleux. Le mâle est juste apparu une fois à à peine un mètre du zodiac et ce fut très impressionnant. Quel animal fascinant! Par la suite, nos routes se sont séparées, les orques ont pris la direction de l’île de Vancouver nous laissant du coté de Vancouver. De quoi conclure un road-trip en beauté!

 

 

Les orques vues :

T123 « Sydney » – Femelle 1985
T123A « Stanley » – Mâle 2000 (en photo ci-dessous)
T123C – Femelle 2012

 

 

 

En conclusion

 

Nous ne comprenons absolument pas, comment aujourd’hui, l’homme peut enfermer de tels animaux dans des bassins, et surtout comment autant de personnes peuvent encore aller les voir en ces lieux maudits! Un cétacé n’a strictement rien à faire en captivité car il n’y a aucun plaisir dans la liberté volée… Ces animaux ont un véritable esprit de famille et parcourent des centaines de km par jour ce qui est impossible à reproduire en captivité. Pour les adeptes des parcs, nous vous invitons vivement à regarder le film « Blackfish » ou encore « The Cove » pour une véritable prise de conscience, car quand on aime vraiment ces animaux on ne peut rester insensible à ce scénario!

Nous vous invitons à tenter la véritable expérience! Certes plus chère, mais tellement plus magique! Il n’y a pas de mots pour décrire la rencontre, lorsque l’animal surgit de nul part devant vos yeux! Nous avons également eu la chance de voir tout un groupe de baleines grises lors de notre excursion en bateau pour nous rendre à Hot Spring Cove à 1h au nord de Tofino, dont une qui a sauté hors de l’eau, un véritable spectacle! Merci Mère Nature pour ces moments exceptionnels à jamais gravés

 

Nos sorties en whale watching en vidéo

 

Autres articles à découvrir :

4 réflexions au sujet de « Le whale watching dans l’ouest canadien »

  1. Quelle chance ! Je n’ose même pas imaginer les frissons que ça a du vous procurer cette baleine toute proche ! D’ailleurs, si vous aimez les baleines à bosse, je ne peux que vous recommander d’aller à Maui (Hawaii) en hiver. Elles vont là-bas pour se reproduire. Du coup, il y en a vraiment beaucoup et elles sont super actives.
    Sinon, on avait été jusqu’à Telegraph Cove. Déjà le port est trop pittoresque, l’environnement est préservé, et il y a des dizaines d’orques dans l’eau. C’est ce jour là que je suis tombé amoureux des mammifères marins !

    1. Hello Mathieu ! En effet les frissons étaient au rendez-vous et pas qu’un peu ^^ ce moment restera gravé à vie et parfois, encore aujourd’hui, on a encore du mal à réaliser qu’on était sur ce zodiac ! 🙂 Pour Hawaï, on en avait entendu parler et tu as la même chose également sur l’île de la Réunion de juin à septembre il me semble 😀
      Télégraph Cove doit être tellement mignon, c’est un endroit qu’on a sur notre liste pour la suite et votre rencontre avec les orques a du être magique je viens de voir les photos sur votre blog <3 Après de tels moments impossible de ne pas tomber amoureux des mammifères marins ^^

Laisser un commentaire