Canada

La Parc National de Jasper

 

Road-trip ouest canadien, juin 2016 : étape 5

 

Localisation : Alberta, dans les Rocheuses Canadiennes

Combien de temps? 1 jour et demi et 2 nuits

Météo sur ces 1 jour et demi : soleil, nuage, pluie, neige, températures assez basses dans l’ensemble

 

 

 

Lundi 13 juin 2016

 

Il est 7h du matin et nous prenons la route direction les Rocheuses Canadiennes dans l’état de l’Alberta.
 
Ce moment, nous l’attendons depuis des mois, toutes les personnes qui se sont rendus sur place, nous on vendu l’endroit comme étant un paradis sur terre! On se pose plein de questions dont la principale : « Ces Rocheuses vont elles être à la hauteur de nos attentes? » Il faut dire que nous en avons tellement rêvé derrière notre écran d’ordinateur…!
 
C’est donc environ 350km qui nous attendent avant de rejoindre Jasper, soit 4h de route. Le Parc Wells Gray et le Parc National de Jasper semblent proche sur la carte mais détrompe toi! Les routes sont tellement sinueuses qu’il est ici difficile de dépasser les 80 voir même les 60km/h selon les endroits. Nous avons de plus, des notre départ, croisé un autre ours noir dans le Parc Wells Gray, juste à la sortie du Nakiska ranch ou nous avons passé la nuit.

 

 

Il ne faut pas oublier non plus que lorsqu’on passe en Alberta, il faut avancer sa montre d’une heure, nous ne sommes plus ici à l’heure de la Colombie Britannique.

 

 

La route est sympa mais reste moins grandiose que la route 99 réalisée la veille pour arriver à Wells Gray. Plus nous approchons de Jasper, plus le temps se couvre et plus nous perdons en température.

 

 


 
Nous arrivons enfin au Mont Robson Park (qui se situe en Colombie Britannique juste avant le passage en Alberta). Ce parc marque l’entrée des Rocheuses et possède la plus haute montagne des ces dernières qui s’élève à 3954m d’altitude. Malheureusement, il commence à pleuvoir et les nuages sont assez bas, on peine donc à apercevoir cette montagne qui est normalement visible de la route (cette dernière apparaît directement face à toi au niveau de la statut en forme de chèvre).
 
Ce parc possède également des randonnées dont la plus connue est celle pour se rendre au Kinney lake. Nous étions intéressés pour la faire mais avec la pluie qui arrive de plus belle cela s’avère un peu complexe, nous préférons donc filer vers Jasper en espérant avoir du beau temps une fois sur place…

 


 

 

Et nous avons bien fait! Car une fois arrivés, plus de pluie et le ciel commence à se découvrir progressivement, ça fait plaisir! Nous en profitons pour remettre de l’essence et aller déposer nos affaires dans le studio que nous avons loué dans une maison familiale, mais cela ne s’avère pas si facile que ça…

 

 

Une fois dans la rue, nous ne trouvons pas le numéro de la maison et c’est au bout de 10 bonnes minutes, en s’approchant tout près qu’on découvre qu’il est écrit en minuscule, il n’y a de plus aucun nom, rien! Nous tapons timidement à la porte et c’est une dame, qui vraisemblablement assez surprise de nous voir, nous accueille. Elle nous demande d’attendre à l’entrée le temps de retrouver notre réservation mais au bout de quelques minutes, madame nous annonce qu’elle ne retrouve aucune réservation à notre nom…

 

Nous lui montrons donc le voucher de Booking qui confirme bien nos dates et elle nous annonce qu’elle est entrain de faire le ménage et que par conséquent le papier a du voler parmi tant d’autres (on te laisse imaginer l’état de sa table de salon, il y avait des feuilles de réservation éparpillées un peu partout dans tout les sens).

 

Nous commençons un peu à nous demander ou nous sommes tombés! Elle est de plus assez speed et parle assez mal anglais ce qui n’arrange pas pour se comprendre car notre propre anglais est également loin d’être brillant. Elle nous demande par la suite de la suivre au sous sol et nous montre notrepetit studio équipé. Elle nous annonce qu’en partant il nous suffit juste de claquer la porte avec les clé à l’extérieur.
 
Il y a en réalité 4 studios en souplexe, le notre est très propre mais tellement sombre! On se croirait limite dans une grotte! Nous avons une petite fenêtre qui donne sur l’extérieur mais qui n’éclaire vraiment pas grand chose… Heureusement nous serons ici juste pour dormir.

 

 

 

 

Carruso’s Accomadation (studios équipés dans une maison familiale)

 

Ses points forts

 

Le calme

Le wifi gratuit

La propreté des lieux

 

Ses points faibles

 

La gérante des lieux qui semblaient totalement perdue et désorganisée.

L’accueil: sur le moment nous avons eu l’impression de déranger

Le manque de disponibilité des gérants: nous avons eu un problème avec la fermeture de la porte de notre studio, nous avons du attendre 20 bonnes minutes avant qu’une personne viennent nous aider alors que nous étions dans les horaires d’ouvertures aux clients et qu’il n’y avait personne. Le monsieur qui nous a finalement aidé était en plus désagréable.

Le fait que le studio soit en souplexe, ce qui n’était pas indiqué sur Booking.

Le coté sombre du studio

L’insonorisation: lorsque des gens rentraient en pleine nuit on entendait tout.

Le manque d’indication pour trouver la maison

 

Nous ne recommandons absolument pas cet hébergement! Pourtant d’extérieur cette petite maison en bois paraissait charmante… Dommage!

 

 

 
Après avoir perdu presque une heure avec cette histoire de studio, nous décidons de nous arrêter au premier snack de Jasper, histoire d’avaler de quoi nous restaurer. Au menu nous avons le doit à hamburger / frites (toujours très équilibré mais de très bonne qualité ^^) puis nous nous rendons au Visitor Centre et la, surprise! Nous apprenons que le fameux Glacier Edith Cavell dont la route devait ouvrir au public quelques jours après notre passage, a finalement ouverte plus tôt que prévu car plus de neige. Nous sommes ravis car nous voulions vraiment voir cet endroit et la déception fut grande lorsque sur le site des parcs nationaux, nous avions vu que l’ouverture devait se faire après notre venue à Jasper.

 

 

C’est donc sans tarder, aux alentours de 14h30, que nous prenons la route vers ce dernier et la problème, notre GPS est complètement perdu! Ce dernier ne repère pas du tout l’endroit! Et la tu te dis:
 
« Heureusement que nous avons pensé aux cartes IGN avant de partir, ouf! »
 
C’est donc ainsi que nous rejoignons le Glacier Edith Cavell ou la route grimpe pas mal et ne cesse de zigzaguer (Le Mont Edith Cavell culmine à 3365m de haut).

 

 

Quel endroit grandiose! Une fois sur le parking il faut compter 45 minutes de marche pour arriver sur la plateforme d’observation qui se trouve à environ 2000m d’altitude. Nous sommes restés sans mot face à cet énorme bloc de glace qui se trouve sur le flanc de la montagne en face. Par moment la glace craque ce qui provoque des mini-avalanches dans un silence de plomb, assez impressionnant à voir! Nous sommes de plus presque seuls au monde, il y a très peu de randonneurs (d’où l’avantage de partir en juin) ce qui rajoute tout un coté magique à l’endroit! Nous nous sentons petits, très petits…! Nous qui rêvons en permanence de nature, ici nous sommes servis! Il y a de plus énormément de pikas et d’écureuils qui se baladent autour de nous.

 


 

 

 

 

 

Sache qu’à partir de ce point une randonnée de 8km A/R (compte 3 à 6h selon ton rythme) te permettra de gravir la montagne à travers le sentier « Cavell Meadows » afin d’avoir la plus belle vue sur le glacier. Cette dernière est réputée pour être difficile (surtout les derniers 500m) mais le spectacle à l’arrivée vaut apparemment le détour! Cette randonnée était au programme mais malheureusement, elle était fermée car jugée trop dangereuse à cause de la neige présente à ce moment là.

 

 

 

 

Nous redescendons la montagne en voiture et là, surprise, nous tombons sur une femelle wapiti qui broute le long de la route, très tranquille et nullement perturbée par notre voiture. Il faut savoir que le parc national de Jasper et la ville de Jasper en elle même sont les lieux privilégiés des wapitis. Tu en verras à coup sur, mais prudence, ces animaux peuvent se montrer très agressifs surtout en période mise-bas pour les femelles.

 


 

 

Nous décidons de partir faire le Jasper SkyTram (téléphérique) afin de monter sur le Mont Whistler à 2464m d’altitude. A cet endroit tu trouveras un magnifique panorama sur le Parc National de Jasper. La montée peut également se faire à pied mais tu perdras ici du temps car il faut compter plusieurs heures avant d’atteindre le sommet.
 
Le téléphérique est dans un style assez ancien, il s’agit d’une cabine ou toutes les personnes sont debout et se tiennent à des longes. Il y a un guide par téléphérique et c’est ce dernier qui le pilote jusqu’à l’arrivée, idem pour la descente. Attention à ceux qui souffrent de vertige car avec le vent on sent tout de même un léger balancement. Nous déconseillons également cette activité aux claustrophobes lors des journées d’affluences car on se retrouve ici tous les uns contre les autres dans un tout petit espace.

 

 

Plus nous montons, plus le temps devient sombre et une fois arrivés nous avons le droit à une énorme tempête de neige! C’est incroyable ce changement de climat! En bas nous avions du soleil avec une dizaine de degrés, en haut nous sommes à 0° avec un vent des plus impressionnants. Nous en profitons pour faire quelques photos avant que le paysage ne disparaisse sous les nuages, cela s’est joué à 2 minutes près! Nous n’avons sur nous qu’un simple sweet à capuche, nous regrettons vraiment de ne pas avoir pris des habits plus chauds car en quelques minutes nous sommes gelés. Heureusement, un restaurant est présent avec une boutique souvenirs, nous en profitons pour aller nous réchauffer et boire un bon chocolat avant de redescendre. Autour de nous tout est blanc, on ne voit rien à travers les fenêtres, c’est assez originale comme décors.

 

 

 

 

 

L’allée retour en téléphérique coûte 40CAD soit 28€, le paysage est certes jolie mais nous trouvons cela un peu chère tout de même, car une fois arrivés, il n’y a juste qu’une petite balade pour monter jusqu’au sommet qui se fait en 1h. Nous avons plus apprécié le Sea to Sky Gondola à Squamish par exemple, ou il y avait beaucoup plus de choses à découvrir au sommet. Autre conseil: ne faire cette activité que par un beau soleil, autrement cela perd de son charme, surtout lorsque les nuages sont bas car une fois en haut on y voit rien!
 
De retour en bas, la neige se transforme en pluie, nous décidons donc d’aller faire un tour dans le centre ville de Jasper en attendant que le climat se calme. Jasper est une petit ville sympa mais qui manque un peu de charme à nos yeux, on va dire que jusqu’à présent nous avons vu beaucoup plus jolie. Toutes les boutiques de souvenirs sont les mêmes: Tu en a faite une? Dis toi que tu les as toutes vues! Autant aux autres endroits nous avons vraiment trouvé des petites choses mignonnes, autant ici les souvenirs font très kitch.

 

 

Aux alentours de 19h, nous décidons d’aller manger car la faim commence à se faire sentir. Nous choisissons au feeling un restaurant du nom de Smitty’s ou enfin ils proposent des salades! La qualité reste correcte et avec une boisson nous nous en sortons pour moins de 15 CAD par personne.
 
En sortant du restaurant, un soleil de plomb fait son apparition. Qu’il est jolie de voir Jasper avec ce magnifique soleil, ses montagnes et sa ligne de chemin de fer en arrière plan. Nous décidons donc de partir à la découverte des principaux lacs aux alentours de la ville. Vraiment super de terminer la journée dans de tels décors:

 

 

 

 

 

Patricia lake

 

 

 

Pyramid lake

 
 
 

 

 

Edith lake

 

 

 

 

Annette lake

 

 

 

 

Mardi 14 juin 2016

 

Ce matin, nous avons rendez vous à 9h30 au lac Maligne afin d’embarquer pour une croisière de 3h A/R pour aller voir l’île la plus photographiée au monde: Spirit Island.
 
C’est donc aux alentours de 8h que nous prenons la route car il faut compter environ 1h de Jasper pour se rendre au lac. Pour nous y rendre nous devons traverser la vallée de la Maligne, un excellent endroit pour voir la faune, mais que ce soit à l’allée comme au retour nous ne verrons aucun animal. Cette route est très jolie surtout lorsqu’on arrive au lac Medicine, mais une chose nous surprend en ce lieu: tout une partie de la forêt autour est brûlée… Nous apprenons en nous arrêtant qu’il y a quelques années, la foudre est tombée ici ce qui provoqua un énorme incendie qui dura plusieurs jours. Ça fait vraiment peine à voir… toute cette nature brûlée, ravagée par les flammes, c’est très impressionnant car ça s’étend sur des kilomètres et des kilomètres.
 
Les scientifiques disent que pour faire renaître la vie de plus belle de tels incendies sont nécessaires sur la planète… Bon, peut être, mais en attendant ça a du être atroce de voir tous ces beaux paysages partir en fumée. Nous avons bien sur eu, à ce moment, une pensée pour les habitants de Fort Mc Muray qui, quelques semaines avant notre arrivée, ont tout perdu dans un gigantesque incendie au nord de l’Alberta.
 

 

 

Après être restés quelques minutes à observer cette nature hostile en silence, nous reprenons la route et nous arrivons au Lac Maligne ou nous commençons à sentir de fines goûtes de pluie. Nous partons à 10h et c’est 1h30 plus tard que nous arrivons à Spirit Island. Nous faisons un stop de 15 minutes pour faire quelques photos et repartons au point de départ.

 

 

 

 

 

 

Si c’était à refaire nous ne le referions absolument pas: cette activité a été assez banale pour nous. Certes le cadres est très jolie car nous avons navigué entre d’immenses montagnes entourées de sapins mais le paysage ne change pas il s’agit d’une longue ligne droite jusqu’à Spirit Island. Cette île, nous en avions tellement entendu parler, et pourtant, en vrai, nous sommes déçus. Nous avons du mal à comprendre l’engouement de certaines personnes pour cet endroit car jusqu’à présent nous avons vu des choses beaucoup plus jolies. Le prix est de plus de 65CAD soit 45€/personne, nous trouvons ça très chère pour ce que c’est. Si nous avions su, nous aurions privilégiés les randonnées autour du lac qui avaient l’air très belles.

 

 

 

Nous repartons avec la pluie qui tombe de plus en plus fort, direction le Canyon de la Maligne en remontant vers Jasper. Ce dernier est grandiose et l’eau est d’un bleu à couper le souffle! Il y a 3 balades: une facile, une moyenne et une difficile. Nous avons fait les deux premières ce qui nous a pris presque 2h.

 

 

 

 

 

En terminant cette petite randonnée, il est presque 15h, nous n’avons toujours pas mangé et le temps est de plus en plus horrible… Nous décidons donc de faire une pause dans un tout petit restaurant végétarien de Jasper qui porte le nom de Coco’s Café. Ce dernier propose des mini sandwichs et soupes assez originales avec différentes épices et légumes. Quel délice! Nous le recommandons et ça coûte trois fois rien! A savoir: le restaurant propose des options viandes pour les carnivores et n’est pas ouvert le soir.

 


 

 

Une fois le ventre rempli coup de chance, le soleil est de retour! Ici le temps est vraiment incroyable, on peut passer d’une pluie torrentielle à un magnifique soleil en 10 minutes. Nous décidons pour terminer la journée de voir les deux premiers stop de la fameuse route des glaciers « Icefield Parkway ». Nous te présenterons ces arrêts lors de notre prochaine article qui sera entièrement consacré à cette route panoramique, une des plus belles au monde. Nous avons décidé de les faire la veille car cette route dispose de tellement de chose à voir, que nous voulions gagner un maximum de temps (et nous avons bien fait, tu découvriras vite pourquoi). En plus, il fait beau, et ce n’est pas dit que ce soleil sera présent le lendemain. Nous avons également croisé une femelle wapiti et un jeune cerf à ce moment.
 

 

 

 

 

Avant de terminer cette étape, nous décidons d’aller manger dans un restaurant dit « italien »: L&W… et que dire… Ce restaurant fut le pire de tout le séjour! Des spaghettis bolognaise infectent qui sortaient, à notre avis, tout juste du congélateur. La pizza était écœurante et les boissons gazeuses baignaient dans les glaçons, nous avons eu l’impression de boire de la flotte! Bien sur nous n’avons pas pris de desserts car au vue de la qualité… Étant restés sur notre faim, nous terminons dans un magasin de friandises des plus originales ou même des verres et des grillons grillés au barbecue étaient disponibles à l’achat (et pour avoir goûtés les verres, ce n’est pas si mauvais haha ^^ oui beaucoup diront que nous sommes fous, mais nous aimons goûter des choses qui sortent de l’ordinaire ^^).
 
Il est maintenant l’heure de rejoindre notre studio car demain réveil à 5h, la fameuse Icefiled Parkway nous attend pour aller rejoindre le Lac Louise dans le Parc National de Banff, 240km plus loin!

 

 

 

Bilan sur cette étape

 

A choisir entre Jasper et Banff (que tu découvriras dans un de nos prochains articles), choisis sans hésitation de passer plus de temps à Banff.
 
Jasper est une ville qui en soit ne casse pas des briques et cet avis nous l’avions lu à de nombreuses reprises avant notre départ. L’ambiance n’est pas des plus conviviale et ça a été pour nous, l’endroit ou il y a le moins de choses à voir sur l’ensemble des Rocheuses, une journée et demi suffit amplement. Il y a certes des randonnées, que nous n’avons pas faites, car nous avons préféré privilégier celles qui se situent au centre et au sud des Rocheuses canadiennes (qui a nos yeux, et suite aux différents avis que nous avons eu, sont beaucoup plus belles).
 
Le point qui pour nous est vraiment incontournable ici est le Glacier Edith Cavell.
 
Le plus beau reste donc à venir 🙂

 
 
Jasper sur une carte

 

 

Autres articles à découvrir :

Laisser un commentaire