Histoire de voyages

Canada : INUKSHUK et ILANAAQ

 

Aujourd’hui, nous allons te parler d’un repère que l’on croise assez souvent dans l’ouest canadien et plus particulièrement dans les territoires du Grand Nord: il s’agit de l’Inukshuk

 

Inukshuk de Vancouver à English Bay

 

Lors de notre road-trip dans ce pays, il nous ait arrivé à plusieurs reprises de tomber sur ce symbole, réalisé avec d’énormes pierres. Nous nous sommes très vite demandés ce que cela pouvait représenter.

 

Voici les réponses :

 

Inukshuk ou le passager silencieux du Grand Nord

 

Inukshuk (qui se prononce  in-ook-shook) veut dire « fait à l’image de l’homme » dans le langage Inuktitut (le langage inuit). C’est un monument de pierres érigé à l’image d’un humain. Il est le symbole de l’âme humaine.

 

Ces figurines de roches se dressent le long de la plupart des côtes du Nord du Canada. Elles étaient construites par les Inuits et demandaient l’effort d’un groupe de personnes. Dans l’inukshuk, chaque pierre est une entité séparée. Chacune d’elle se supporte, elle supporte la roche du dessus et elle est supportée par la roche du dessous.

 

Toutes les pièces des inukshuks sont importantes de manière égale. Les pierres sont sécurisées par l’équilibre naturel. Un Inukshuk communique la direction dans les steppes désertiques de l’Arctique. Quelquefois désigné comme cache nourriture, l’inukshuk est un instrument de survie.

 

Symbole de solidarité des peuples nomades du Nord, ils étaient bâtis par les Inuits comme sentinelles pour rendre le sentier plus sécuritaire et plus facile. Quand tu en vois un, il veut dire : « Je suis venu ici avant toi. Tu es dans la bonne direction »

 

Un inukshuk a une multitude de fonctions :

 

  • C’est le résultat d’un groupe d’individus qui ont le même but.
  • Il reconnaît notre habileté à transmettre de génération en génération les connaissances de l’un à l’autre.
  • C’est la possibilité de réussir là ou seuls nous aurions failli.
  • Il symbolise la fraternité, l’entraide mutuelle et la solidarité.

 

 

L’Inukshuk, bien plus qu’un repère, un symbole d’amitié et d’hospitalité

 

 
Pendant des siècles, des peuples inuits de l’Arctique canadien ont édifié ces structures de pierres évoquant la silhouette humaine, destinées à servir de point de repères aux voyageurs parcourant les vastes espaces du Grand Nord. Au fil des temps, l’Inukshuk est devenu le symbole d’espoir et d’amitié, l’expression éternelle de l’hospitalité d’une nation qui accueille les peuples du monde entier à bras ouverts

 

L’emblème des Jeux Olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver, offre une interprétation contemporaine de l’Inukshuk, imprégné d’un profond respect pour le patrimoine autochtone du Canada et de la joie que les canadiens ont à célébrer les neiges et les glaces de l’hiver. Il porte le nom « d’Ilanaaq » qui signifie « ami » en inuit.

 

Inukshuk dans le village olympique de Whistler

 

Ilanaaq reflète l’âme et l’esprit chaleureux du Canada et incarne les rêves que nous entretenons au vue des XXI ème jeux olympiques d’hiver à Vancouver. Du Nunavut à Terre-Neuve, en passant par la baie des Anglais (English bay) de Vancouver, l’Ilanaaq transmet le message de bienvenue d’une nation façonnée par différentes cultures. Ilanaaq symbolise également un lien profond qui existe entre les canadiens et leur magnifique environnement naturel. Avec ses bras levés vers le ciel, Ilanaaq est bien enraciné dans la terre nourricière qui exalte nos âmes.

 

Ses couleurs vibrantes sont le reflet des paysages grandioses du Canada, et plus particulièrement, de la région hôte des Jeux. Le vert et le bleu représentent les îles, l’océan, les forêts et les montagnes spectaculaire de la Colombie Britannique. Le rouge représente la feuille d’érable du drapeau canadien, tandis que l’or évoque les levés de soleil qui embrasent la silhouette de la ville et les sommets enneigés des montagnes, de Vancouver à Whistler.

 

A l’image des athlètes et des Jeux, la force d’llanaaq repose sur le travail d’équipe et de collaboration. Chaque pierre prend appui sur les autres et contribue à un tout, mais c’est la cohésion de l’ensemble qui lui confère un équilibre immuable. Comme indiqué plus haut, les Inukshuk traditionnels étaient le fruit du travail d’un groupe œuvrant dans un but commun, en vue de léguer un héritage durable à la postérité. Voila ce qui décrit le mieux la vision des Jeux du Canada.

 

Voici donc Ilanaaq, l’emblème officiel des Jeux Olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver. Il est le symboles des JO du Canada et l’ami qui a aidé à souhaiter la bienvenue au monde entier en 2010.

 

 

Aujourd’hui on peut toujours croiser la route de ces gigantesque statuts de pierre lors des randonnées et ces dernières se trouvent également dans de nombreuses boutiques canadiennes. On en trouve sous toutes les formes: petits, grands, en verre, en acier, en marbre etc

 

L’inukshuk aidera la personne qui le reçoit à prendre les bonnes décisions et à suivre le bon chemin dans la vie.

 

L’Inukshuk est de nos jours, donné comme cadeau pour symboliser notre dépendance les uns envers les autres, et pour nous rappeler la valeur de l’amitié et de la responsabilité collective afin de construire un avenir meilleur pour nous tous.

 

Inukshuk que nous avons ramené de l’ouest canadien

 

 

Autres articles à découvrir :

Laisser un commentaire